Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj



MAP - Amar Azzaoui - publié le Vendredi 20 Décembre à 10:18

Le Maroc et les Iles Canaries "deux partenaires stratégiques" engagés à développer davantage leurs relations de coopération




Las Palmas - Le Maroc et les Iles Canaries se sont engagés, en tant que "partenaires stratégiques", à renforcer davantage leurs relations de coopération dans plusieurs domaines.



Paulino Rivero
Paulino Rivero
Cet engagement s'est manifesté particulièrement à travers les intenses activités qui ont eu lieu de part et d'autre, tout au long de l'année 2013, avec notamment la visite du ministre du Tourisme, Lahcen Haddad à Santa Cruz de Tenerife, qui a été sanctionnée par la signature d'un accord de coopération avec le gouvernement insulaire de Tenerife portant sur la réalisation d'actions liées à la planification et à la gestion de la destination, la promotion, les recherches touristiques, les nouvelles technologies et l'innovation et sur le tourisme de croisière.

Le séjour du ministre dans l'Archipel a été également marqué par l'entretien avec le Président du gouvernement canarien Paulino Rivero qui a été axé sur le développement des relations économiques entre les deux parties.

Un autre accord a été signé, à cette occasion, entre les autorités insulaires de Tenerife et la Royal Air Maroc (RAM) à l'occasion du lancement par la compagnie nationale, fin octobre dernier, d'une liaison régulière Tenerife-Casablanca à raison de trois fréquences hebdomadaires après celle inaugurée en 2012 entre Las Palmas et la capitale économique du Royaume.

Le renforcement de ces liaisons aériennes traduit la volonté de la RAM de répondre à la demande croissante pour des connexions entre le Maroc et cette région autonome espagnole qui émane, aussi bien des hommes d'affaires que des citoyens des deux parties.

Toujours dans le domaine de la coopération touristique, la Mairie de Las Palmas a lancé en 2013 une campagne de promotion de la cité auprès des villes de Rabat et de Casablanca et qui a ciblé les Marocains de la classe moyenne, en organisant à cet effet une visite à Las Palmas de plusieurs tour-opérateurs marocains.

Le Transport et la Logistique est un secteur d'activité auquel les deux parties accordent un intérêt particulier car son développement s'inscrit dans le cadre de la stratégie mise en place par le gouvernement canarien visant à internationaliser son économie. A cet égard, de source canarienne on affirme que les efforts déployés par le Maroc pour la modernisation de son économie et son ouverture sur le monde extérieur font de lui "un pôle d'attraction pour l'entreprise canarienne".

C'est ainsi que le Maroc, de par sa proximité géographique et ses relations traditionnelles avec l'Archipel, a pris part à la 4ème édition du Salon Atlantique de la Logistique et du Transport (SALT 2013), en tant qu'invité d'honneur pour la deuxième année consécutive après sa participation à l'édition de Tenerife en novembre 2012.

Cette place spéciale accordée au Maroc par les organisateurs du Salon reflète "la conscience commune des autorités des deux parties de la nécessité de renforcer la proximité géographique des deux territoires par une meilleure connectivité logistique et une mobilité fluide".

Les participants à ce Salon ont tous été unanimes à souligner aussi l'importance de la ligne maritime Fuerteventura-Tarfaya, dont la prochaine réouverture est prévue au cours du deuxième semestre de l'année 2014 et se sont félicités du renforcement des liaisons aériennes opérées par la RAM et la compagnie canarienne Binter.

Par ailleurs, le secteur des énergies renouvelables figure également au centre de la coopération entre les deux parties, notamment avec la participation du Royaume à la 3ème édition de la Rencontre internationale "Africagua", organisée récemment à Fuerteventura sur les opportunités offertes par le Continent africain en matière d'énergies renouvelables et de dessalement de l'eau.

Cette rencontre a constitué l'occasion pour la délégation marocaine de présenter aux hommes d'affaires présents la législation nationale régissant ce secteur et qui vise à libéraliser l'installation des systèmes de production des énergies propres pour l'autoconsommation et à faciliter son développement dans le Royaume.

Sur le plan commercial, il y a lieu de rappeler notamment l'organisation à Santa Cruz de Tenerife, par le gouvernement insulaire de Tenerife et la Chambre de commerce de l'île, d'une journée sur les opportunités d'affaires et d'investissements au Maroc dans le but de renforcer les relations économiques entre l'Archipel canarien et le Royaume où sont implantées près de 70 entreprises canariennes, dont la majorité dans la région de Souss-Massa-Drâa.

D'ailleurs et pour ce qui est des relations entre la région autonome des Iles Canaries et cette région, les responsables des deux parties ont exprimé, cette année, leur "satisfaction" pour cette coopération bilatérale à l'occasion d'une réunion tenue à Agadir et consacrée à l'examen des 14 projets sur les 20 prévus dans le cadre du Programme de Coopération transfrontalière Espagne-Frontières extérieures (Poctefex), pour un montant de 14 millions d'euros, et qui vient à terme fin décembre 2013.

La création du cluster de Transport et de Logistique de la région de Souss Massa Drâa, baptisé Logipole, présenté lors de la 4ème édition du SALT-2103 de Las Palmas et la création de zones commerciales ouvertes dans la région sont d'autres réalisations, fruit de la coopération entre les deux régions qui s'étend également au domaine des énergies renouvelables avec la participation canarienne, dans le cadre du projet Takatona II, à l'installation d'un micro réseau intelligent destiné à approvisionner en énergie électrique, deux communes rurales de la région de Souss Massa Drâa, à savoir Tagmout et Bizourane.

Sur le plan culturel, la coopération a porté notamment sur la signature par la commune urbaine d'Agadir et la Direction des Musées de Tenerife d'une convention de partenariat et de coopération relative à la création d'un nouveau musée municipal à Agadir et le vernissage d'une exposition regroupant plusieurs pièces archéologiques offertes par l'organisme chargé des Musées du gouvernement insulaire de Tenerife.

Enfin, il y a lieu de mentionner le projet Naucam, qui s'inscrit, lui aussi, dans le cadre du Programme "Poctefex" et dont l'objectif est de développer des activités économiques, sociales et culturelles liées au tourisme des sports nautiques dans la zone située entre les ports d'Agadir et de Tarfaya avec ceux des Iles Canaries (Las Palmas, Fuerteventura et Lanzarote)



               Partager Partager