Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Suivez-nous

   

           

Le Maroc et l'Espagne décident de réduire l'émigration illégale des mineurs


AFP - publié le Mercredi 12 Novembre 2008 à 09:55


Rabat - Le Maroc et l'Espagne ont décidé de mettre sur pied un plan d'action pour réduire l'arrivée en Espagne de migrants mineurs marocains non accompagnés, a indiqué mardi à Rabat la secrétaire d'Etat espagnole à l'Immigration, Consuelo Rumi.


Rumi s'exprimait lors d'une conférence de presse conjointe avec le secrétaire d'Etat espagnol à la Sécurité, Antonio Camacho, et le directeur de la Migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l'Intérieur Khalid Zerouali.

"Les arrivées de mineurs non accompagnés en Espagne ont baissé ces dernières années et encore ces derniers mois, mais nous avons discuté d'un plan d'action pour les réduire davantage car le risque et le danger ne sont pas comparables à ceux encourus par les adultes", a déclaré Rumi au terme de la 10e réunion du "Groupe mixte migratoire maroco-espagnol".

Par ailleurs, deux centres d'accueil pour mineurs marocains vivant actuellement en Espagne seront ouverts en juin 2009 à Nador (nord du Maroc) et à Béni Mellal (centre), a-t-elle indiqué.
Deux autres centres -- de formation professionnelle -- sont prévus à Tétouan (nord) et Salé (près de Rabat). Ils accueilleront des mineurs revenant d'Espagne et des jeunes Marocains n'ayant pas émigré, a-t-elle expliqué.

Concernant l'émigration illégale globale depuis le Maroc, les autorités marocaines ont fait échouer 3.464 tentatives de traversée illégale de Marocains vers l'Europe à fin octobre, un chiffre en baisse de 38% par rapport à la même période de 2007, indique un document du groupe mixte.

Mais l'émigration des étrangers, à partir du Maroc, a augmenté de 14,5% en 2008 avec 7.411 tentatives avortées.

 Camacho a évoqué la lutte des deux pays contre le trafic de stupéfiants.

"Nous avons mis sur pied une feuille de route pour être plus efficaces", a-t-il dit, ajoutant que l'Espagne était le premier pays du monde pour la saisie du haschisch et le troisième pour la saisie de cocaïne.
"Les superficies cultivées en cannabis au Maroc étaient estimées à 134.000 hectares en 2003 et actuellement à moins de 72.000 hectares", a indiqué Zerouali. "Larache (nord) est aujourd'hui une province sans cannabis.

Nous comptons avancer en éradiquant cette culture province par province".




Actus | Société | Economie et Entreprise | Focus | Cultures | Livres | Analyses I Chroniques | Interviews | Lemag | Vu sur le Net




Abonnez-vous à la Newsletter




Ne manquez pas nos prochains articles. Rejoignez-nous sur
Newsletter
Mobile