Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


TAP / Nedra Boukesra - publié le Jeudi 22 Mai à 20:09

Le Maroc et l'Afrique du Sud seront les premiers membres africains du FIT





Le Maroc et l Afrique du Sud seront probablement les premiers pays africains à adhérer au Forum international du Transport (FIT), organisation intergouvernementale apparentées à l Organisation de l coopération et du développement économique (OCDE), a affirmé jeudi, à Leipzig, le secrétaire général du FIT José Viegas. Il a ajouté, lors d une conférence de presse, tenue en marge du sommet du FIT, que l adhésion de pays africains à l organisation constitue une priorité en ce qui concerne l élargissement de l organisation intergouvernementale à l avenir.

«L adhésion de l Egypte est souhaitée en raison de la présence du canal de Suez et du poids du pays dans la région mais, sa position géographique en Afrique du nord au côté du Maroc, qui détient déjà un poste d observateur, impose un autre choix et l Afrique du Sud est le pays le mieux placé, s'il manifeste clairement le souhait d'une telle adhésion». Interrogé sur une éventuelle adhésion de la Tunisie au FIT le responsable européen a affirmé qu il n est pas sûr que le pays le souhaite actuellement, notant que même si son adhésion ne serait pas contestée, la Tunisie demeure un petit pays qui n a pas de grands projets de transport. La Tunisie qui a participé à des sommets précédents du FIT en tant que pays invité, s est absentée cette année. Le déplacement du ministre tunisien du transport Hichem Ben Ahmed, à Leipzig, a été annulé à la dernière minute.


Le FIT compte, également, accepter l adhésion de l Indonésie et Singapour en Asie, le Brasil et la Colombie en Amérique Latine. S agissant des critères d adhésion à l organisation, le responsable européen a cité la stabilité politique du pays, son poids régional, la programmation de grands projets de transport, la contribution à la recherche dans ce domaine et une volonté clairement exprimée de devenir membre. Il a rappelé que la décision définitive en la matière (d accepter un nouveau membre) revient aux ministres des pays membres du FIT. Par ailleurs, le sommet 2014 de FIT a confié une nouvelle mission au forum, celle de «servir de plateforme mondiale de discussion et de pré-négociation des enjeux de la politique des transports, tous modes confondus», selon la déclaration des ministres adoptée lors de ce sommet. Le FIT, est également appelé à «favoriser une compréhension plus profonde de la contribution des transports à la croissance économique, à la durabilité environnementale et à l inclusion sociale». 

Il s agit, en outre, «d augmenter auprès du public la visibilité de la politique des transports". Le forum dont les membres s élèvent à 54 pays oeuvre à orienter la politique des transports au niveau mondial et à veiller à ce qu'elle contribue à la croissance économique, la protection de l'environnement, l'intégration sociale et la préservation de la vie humaine et du bien être.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara