Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



MAP - publié le Vendredi 6 Novembre à 19:55

Le #Maroc dénonce les mensonges de l'#Algérie sur les opérations de maintien de la paix






'Algérie a encore une fois détourné l'examen du maintien de la paix à la 4ème Commission des Nations Unies de son objet pour proférer, jeudi soir, un mensonge flagrant en déclarant que la MINURSO était la seule Opération de maintien de la paix dépourvue du mandat de surveillance des droits de l'homme.

En réaction, M. Yasser Halfaoui, Conseiller à la Mission Permanente du Maroc à New York a dénoncé ce mensonge, en soulignant que cinq autres opérations de maintien de la paix de l'ONU n'ont pas de mandat de surveillance des droits de l'homme, notamment l'UNMOGIP (Inde-Pakistan), l'UNTSO (Moyen-Orient), l'UNIFIL (Liban), l'UNIFICYP (Chypre) et l'UNDOF (Golan).

Le diplomate marocain a exprimé son étonnement face à l'intérêt que porte l'Algérie pour les droits de l'homme au Sahara marocain, alors que la situation des droits de l'homme dans ce pays est pour le moins alarmante.

En effet, "les principales ONG internationales actives dans le domaine des droits de l'homme sont interdites d'accès en Algérie, la coopération avec le Conseil des Droits de l'Homme est inexistante et les rapporteurs spéciaux de ce Conseil sont toujours considérés comme personae non gratae", a-t-il précisé.

"Il est temps que l'ONU se penche de plus près sur les violations flagrantes perpétrées par les autorités algériennes contre les populations de Ghardaïa et de Kabylie", a ajouté le diplomate marocain.

Pour conclure, M. Halfaoui a constaté que "l'Algérie, qui consacre annuellement plus de 9 milliards de dollars à son budget défense, ce qui dépasse largement le budget global des opérations de maintien de la paix de l'ONU, se permet de se féliciter de l'augmentation du soutien financier de l'Union Européenne aux efforts africains en matière de paix et de sécurité, alors qu'elle n'a jamais participé aux opérations de maintien de la paix de l'ONU, ni à celles de l'Union Africaine".

               Partager Partager