Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



MAP - publié le Samedi 8 Octobre à 11:53

Le Maroc dénonce à l’ONU l’implication du “polisario” dans le trafic de drogues




New York (Nations Unies) - Le Maroc a dénoncé, vendredi, devant la 3ème Commission de l'Assemblée générale de l’ONU en charge des questions sociales, humanitaires et culturelles, l’implication du "polisario" dans le trafic de drogues et les activités illicites de ses membres dans la région.



Intervenant dans le cadre du débat dédié au contrôle international des drogues, à la prévention du crime et à la justice pénale, le Délégué du Maroc à la 3ème Commission, Omar Rabi, a rappelé le récent démantèlement par la Direction Générale de la Sûreté Nationale d’un réseau de trafic international de drogue ayant des liens avec des éléments du "polisario". 

Le diplomate marocain a indiqué que les éléments de l’enquête indiquent que quatre éléments du "polisario" ont été arrêtés, dont le fils du soi-disant “ministre du développement” de la pseudo “rasd”, ajoutant que 500 kg de drogues, qu’ils s’apprêtaient à transborder à l’Est du dispositif de défense, ont été saisis. “Ce qui démontre l’implication des responsables du polisario dans le trafic de drogue”, a-t-il dit.

M. Rabi a également souligné que les quatre mis en cause ont reconnu agir dans le cadre d'un vaste réseau de trafic international de stupéfiants, organisé en plusieurs filières spécialisées entre le Maroc, la Mauritanie (via la zone tampon), le Mali et les camps de Tindouf. "Ce qui permet d’établir l’existence de liens avérés entre les narcotrafiquants du polisario et des groupes terroristes actifs au nord du Mali" a-t-il précisé. 

Le diplomate marocain a ajouté que l’un des mis en cause a reconnu qu'il a effectué depuis 2006 plusieurs convoyages de 400 Kg à 3 tonnes de drogue, en contrepartie de sommes d'argent de 120.000 à 160.000 euros la tonne, précisant que cet individu a pointé du doigt l'implication dans le narcotrafic, de la direction du “polisario”, notamment des prétendus “ministres” de la pseudo “rasd”, qui, en contrepartie de pots de vins conséquents, garantit l'impunité à plusieurs criminels établis dans les camps sous le contrôle du “polisario” et s’active ouvertement dans le trafic de drogues en disposant d’un important parc de véhicules tout terrain pour mener ses activités illicites.

M. Rabi a, en outre, briefé la Commission sur les opérations d’assainissement menées par les services de sécurité et de la Douane du Maroc au niveau de la région d’El Guergarate, au sud du Royaume, en vue de mettre fin aux activités de contrebande et de commerce illicite. 

Il a précisé que ces opérations ont permis l’évacuation de trois points de rassemblement de carrosseries de voitures et de camions d’occasion, comprenant plus de 600 voitures. “La région a, ainsi, été assainie de toute forme de commerce illicite et de personnes qui le pratiquent”, a-t-il conclu.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».