Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Lundi 15 Juin à 10:14

Le Maroc dément catégoriquement les accusations diffamatoires portées à l'encontre de responsables du comité de candidature Marocain à la Coupe du Monde 1998



Rabat - Le Maroc dément de façon catégorique les accusations diffamatoires portées à l'encontre de responsables du comité de candidature Marocain à la Coupe du Monde 1998 et qui font état d'une prétendue tentative de corruption pour l'obtention de l'organisation de cette compétition sportive



Le Maroc dément catégoriquement les accusations diffamatoires portées à l'encontre de responsables du comité de candidature Marocain à la Coupe du Monde 1998
Indique dimanche un communiqué du Comité National Olympique Marocain et de la Fédération Royale Marocaine de Football. Ces allégations, relayées par une certaine presse, vont jusqu'à souiller la mémoire de dirigeants sportifs aujourd'hui décédés, qui à l'époque avaient milité pour la candidature du Maroc, ajoute la même source, soulignant qu'elles visent à ternir l'image d'un pays qui a de tout temps placé le respect des valeurs d'intégrité et d'équité, au rang de ses principes fondateurs.

Eu égard aux efforts considérables déployés pour se conformer aux exigences de la FIFA pour l'organisation de la Coupe du Monde, le Maroc aurait mérité objectivement un meilleur traitement au lieu et place de rumeurs tendancieuses et dénuées de tout fondement, souligne le communiqué.

En effet, le Maroc a oeuvré inlassablement pour introduire auprès de la FIFA le principe d'alternance de l'attribution de la Coupe du monde entre les différents continents, rappelle la même source.

Et c'est fort de ses performances sportives, ses atouts naturels et son capital humain que le Maroc a été le premier pays africain et arabe à s'être porté candidat à l'organisation de la Coupe du Monde dès 1994, puis à trois autres reprises, poursuit le communiqué.

Le Royaume a opté très tôt pour une vision de développement intégré passant, notamment, par la réalisation de nouveaux stades aux normes internationales, la modernisation de l'infrastructure autoroutière, ferroviaire et de télécommunications ou le renforcement d'une offre touristique de qualité, conclut la même source.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara