Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14



MAP - publié le Mercredi 29 Avril à 12:32

Le Maroc a investi des sommes colossales pour le développement de ses provinces du sud






New York (Nations Unies) - Le Maroc a investi des sommes colossales pour le développement de ses provinces du sud, comme souligné dans le dernier rapport du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a déclaré, mardi, l'ambassadeur du Maroc à l'ONU, Omar Hilale.
 
"De minuscules villages, Dakhla et Laâyoune sont devenus aujourd'hui de grandes agglomérations dotées d'infrastructures modernes", un constat également relevé par ce même rapport, a-t-il précisé.

Dans ce rapport, Ban Ki-moon a notamment indiqué que le Sahara marocain continue de bénéficier d'"investissements publics considérables", notamment en matière d'infrastructures routières et portuaires.

M. Hilale s'exprimait lors d'un point de presse à l'issue de l'adoption à l'unanimité des Quinze de la résolution 2218 prorogeant d'une année le mandat de la MINURSO.

"Quand le Maroc a récupéré ses provinces du sud, il y avait seulement deux petits villages Laâyoune et Dakhla. Il n'y avait ni électricité, ni eau, ni écoles, encore moins des hôpitaux, et une population très peu nombreuse car nomade", a souligné l'ambassadeur en réponse à une question sur l'exploitation des ressources naturelles.

"Aujourd'hui, le Sahara est constitué de grandes agglomérations, de nombreux ports, et d'industries et Dakhla est une destination touristique internationale incontournable", a-t-il soutenu à l'adresse des médias internationaux.

Le Maroc a investi "plusieurs milliards de dollars dans les provinces du sud ces 40 dernières années", a poursuivi l'ambassadeur.

Le Royaume est "en plein dans la légalité internationale et en totale conformité avec l'avis rendu en 2002 par Hans Corell", ancien Secrétaire général adjoint aux affaires juridiques et conseiller juridique des Nations Unies, a-t-il dit.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».