Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



MAP - publié le Lundi 5 Septembre à 14:47

Le Malien : Pour mener à bien ses activités de contrebande à Tindouf, le polisario s'est lancé dans une campagne d’intoxication sans fondement contre le Maroc






Bamako - Depuis quelques temps, et dans l’objectif de mener à bien ses activités de contrebande et autres pratiques illicites dans les camps de Tindouf, le polisario s’est lancé dans "une campagne d’intoxication à travers la diffusion de rumeurs sans fondement contre le Royaume du Maroc", écrit lundi l'hebdomadaire malien "Le Malien".

"Cette campagne intervient après l’échec des séparatistes à obtenir une suite favorable auprès des Nations Unies afin que la Communauté internationale puisse adhérer à leur cause", note la publication, ajoutant que "n’étant pas dupe et connaissant les réalités sur le terrain, l’organisation des Nations Unies n’a pas, non seulement, donné suite aux allégations fallacieuses des séparatistes mais a aussi confirmé que les activités du Royaume du Maroc, dans ladite zone (NDLR: Guergarate), sont conformes à la loi et ne transgressent aucunement les textes de l’ONU. Donc des activités normales ".

Les opérations d’assainissement menées par le Maroc dans cette zone embarrassent les dirigeants séparatistes, parrains des trafiquants de drogue et autres contrebandiers, poursuit la même source, qui cite comme preuve, la saisie, le 27 août dernier, d’une grande quantité de drogues dans une voiture appartenant à la police des mercenaires. 

"C’est donc pour apaiser la situation explosive qui sévit dans les camps de Tindouf, qui connait actuellement une recrudescence de la colère" de la part de plusieurs groupes, que cette campagne d’intoxication est menée et à travers laquelle les séparatistes veulent assurer la continuité de leurs pratiques illégales et s’adonner à leur sale besogne dans ladite région, à savoir le détournement des aides humanitaires, souligne l’hebdomadaire. 

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».