Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Samedi 5 Mars à 10:36

Le Japon octroie un prêt de 132 millions USD au Maroc pour le financement du projet d’appui au PMV



Rabat - Le gouvernement du Japon a octroyé au Maroc un prêt de 16,347 milliards de yens japonais, soit 132 millions dollars US pour financer le projet d’appui au Plan Maroc Vert (phase II).



Le contrat de prêt a été signé vendredi à Rabat par le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid, et le représentant résident de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) au Maroc, Tojima Hitoshi, suite à la signature d’un échange de notes entre le Maroc et le Japon par M. Boussaid et l’ambassadeur du Japon au Royaume, Tsuneo Kurokawa, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée en présence du ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Azizi AKhannouch.

Ce projet, qui sera réalisé sous forme d’un co-financement avec la Banque africaine de développement (BAD) dans le cadre de la facilité de cofinancement accéléré pour l’Afrique, comprend deux composantes : la promotion d’une gouvernance verte du secteur agricole et le développement inclusif des chaînes de valeur du secteur agricole.

Le projet vise à soutenir le développement et la promotion du secteur agricole pour une croissance économique inclusive et verte, à travers une gestion plus durable des ressources naturelles et la promotion inclusive des chaînes de valeur.

S’exprimant lors de cette cérémonie, M. Boussaid a salué les relations de coopération entre le Maroc et le Japon qui a "toujours accompagné et soutenu notre pays dans les différentes phases de son développement économique et social", indiquant que le projet financé aujourd'hui est le deuxième projet public financé sous forme d’appui budgétaire par le gouvernement japonais.

Pour sa part, M. Tsuneo Kurokawa s’est félicité du Plan Maroc Vert qui se veut un programme "ambitieux" destiné à un décollage économique, social et environnemental, affirmant que "l’année 2016 sera une année essentielle pour la question climatique, sachant que le Royaume organise la COP22 à Marrakech".

De son côté, le représentant résident de la JICA au Maroc a souligné que "le programme d’appui au PMV compte assurer une synergie d’action et une complémentarité entre les autres secteurs associés, à savoir la stratégie de l’eau, la charte de l’environnement et la stratégie de l’énergie".

Il a réitéré, dans ce sens, l’engagement de la JICA pour soutenir et pérenniser son appui aux politiques sectorielles du Royaume, notamment dans le secteur agricole, dans l’objectif de lutter contre la pauvreté et contribuer à l’amélioration d’une croissance économique verte et durable.

La représentante résidente e la BAD au Maroc, Yacine Fal a, quant à elle, indiqué qu’il s’agit d’une "illustration parfaite des engagements de nos pays membres : le Japon en tant que pays actionnaire et partenaire du développement et le Maroc en tant que pays bénéficiaire".

Le Plan Maroc Vert est un programme "modèle" pour la BAD, a indiqué Mme Fal, faisant savoir que ce prêt intervient dans un contexte spécial, sachant que le Maroc abrite la conférence des parties sur le climat (COP22) en novembre 2016.

Pour sa part, M. Akhannouch a salué les relations de coopération entre le Maroc et le Japon, soulignant l’importance du projet d’appui au PMV qui a des retombées sur les populations locales.

Le Japon a financé, par le biais de la JICA, plusieurs projets de développement dans divers domaines. Le montant cumulatif des prêts a atteint 289,9 milliards yens japonais entre 1976 et 2015, selon l’ambassade du Japon au Maroc.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus