Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Samedi 26 Novembre à 10:42

Le Japon compte investir 163 millions euros pour construire le superordinateur le plus rapide au monde





Tokyo - Le Japon a l'intention d'investir 163 millions d'euros pour construire le superordinateur le plus rapide au monde dans le but de fournir aux industriels du pays une plate-forme de recherche susceptible de les aider à développer et à améliorer des voitures autonomes ainsi que des technologies dans la robotique et le diagnostic médical.

Selon les grandes lignes du budget 2017-2018, le ministère de l'Economie, du commerce et de l'industrie va consacrer 19,5 milliards de yens (163 millions d'euros) à ce projet, évoqué pour la première fois. Le gouvernement japonais voudrait que la troisième puissance économique retrouve sa puissance d'innovation dans le domaine des hautes technologies, où elle a perdu la main dans de nombreux secteurs, notamment sous le coup de la concurrence féroce de la Corée du Sud et de la Chine.

Des sources au fait du projet ont indiqué que l'objectif était de concevoir une machine dotée d'une capacité de calcul de 130 pétaflops (un pétaflop équivaut à un million de milliards d'opérations par seconde). La procédure d'appel d'offres pour le projet a commencé et devrait se terminer le 8 décembre. Le Sunway Taihulight, l'ordinateur - chinois - actuellement le plus puissant au monde, a une capacité de 93 pétaflops.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara