Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



Alaa El Amrani - publié le Mercredi 28 Septembre à 21:08

Le DRS algérien et sa véritable mission dans la région !




La politique algérienne présente une image floue ne laissant apparaître ceux qui tirent réellement les ficelles. Cependant, les faits montrent un pays "gouverné" par le Département du Renseignement et de la Sécurité algérien (DRS).



Le DRS algérien et sa véritable mission dans la région !
En réalité, le DRS s'est fixé pour mission majeure d'entraver tout processus d'entente avec le Maroc, et de faire en sorte que les efforts marocains pour cette fin demeurent vains.

L’hebdomadaire marocain Al Ayam cite Abderrahmane Mekkaoui, l’expert marocain en questions militaires et stratégiques, qui assure le DRS contrôle des dossiers stratégiques et aucun politicien, quelle que soit sa volonté ne peut changer cette réalité.

Mohamed Boudiaf, l'ancien président algérien assassiné en 1992, avait bien essayé. Il a tenté de soustraire à l'armée son rôle omnipotent et sa mainmise sur le système économique algérien, mais a eu "le sort" de tous ceux qui oseraient défier la règle du jeu.

Abderrahmane Mekkaoui cite, par ailleurs, le colonel Abdelhafid Boussouf qui a développé la doctrine algérienne du renseignement. Il développait ses réseaux spécialisés à partir de Larache et Casablanca où il résidait pour bien observer la situation générale au Maroc et tenter d’affaiblir la monarchie marocaine et non de l’anéantir, selon Mekkaoui; rapporté par Al Ayam.

Ayant pour but de nuire à l'image du Maroc, le DRS exploiterait plusieurs dossiers le concernant, comme celui de l’armée, en recrutant des déserteurs marocains et en infiltrant les zones de conflits pour tenter de déstabiliser ces régions et organiser des manifestations, présentées par la suite à l’opinion internationale comme "des tensions".

Par ailleurs, l'expert marocain assure que le véritable siège du Polisario serait à Ben-Aknoun, en Algérie, siège du DRS, et le moindre mouvement de ce front est décidé à ce niveau.

Concernant la relation entre les deux pays, Wikileaks a diffusé un câble diplomatique qui revient sur une réunion qu’aurait eu le Roi Mohammed VI avec le sénateur américain Richard Logard en 2005 au Maroc. Lors de cette réunion, le roi a expliqué que toutes les initiatives du Maroc pour le rapprochement entre les deux nations étaient entravées par l’Algérie.

Le câble diplomatique de Thomas Riley, ancien ambassadeur américain à Rabat, et datant de 2005 explique que des déclarations du ministre d’Etat de l’époque, Abdelaziz Belkhadem, qui nuisaient à l’affaire du Sahara, étaient à l’origine de l’annulation de sa participation au sommet maghrébin en 2005 à Alger.

Ainsi, l'Algérie demeure sous l'emprise d'une autre colonisation, celle venant de l'intérieur, celle nommée le DRS ! 


Tagué : algérie, DRS, maroc, rôle

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».