Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



Najib SOMOUE - publié le Vendredi 1 Août à 22:37

Le Capital Extra-Economique : un Challenge immatériel






Le capital est une notion économique très importante, qui permet l’évaluation des performances des Entreprises et des Etats et l’instauration de la confiance dans le tissu économique. Le Capital était souvent perçu comme un fait tangible et par conséquent son évaluation ne tient en compte que ce qu’on voit et ce qu’on touche. Et depuis l’avènement des approches sociales dans la période post révolution industrielle, nous avons commencé à affilier la notion du Capital à plusieurs mécanismes de production non tangible tel que le Capital Humain et le Capital Environnemental.

Le Capital est aujourd’hui une notion polymorphe, son évaluation est plus compliquée et nécessite la prise en compte de la valeur du Capital Economique et le Capital Extra-Economique. Les économistes possèdent les éléments d’évaluation du Capital économique, mais le débat est encore ouvert pour l’évaluation du Capital extra-économique ou le Capital non matériel.

Le Capital extra-économique est un capital souverain dont les caractéristiques ne sont pas forcément économiques, mais touchent de façon indirecte la vie économique et représentent un élément de la prise de décision que ce soit dans le processus d’investissement ou de financement. Capital extra-économique renvoi souvent vers la stabilité politique, la sécurité transgénérationnelle, le respect des Droits, les Politiques Sociales, la qualité de vie, l’engagement environnemental et d’autres concepts non matériels.

Le choix stratégique de l’évaluation de la valeur générique du Royaume du Maroc, est une décision politique de haute responsabilité. En effet, toute stratégique de développement prendra en considération les résultats de cette évaluation. Et Le PIB, agrégat classique de la lecture économique, ne sera plus le seul indicateur de la santé économique du pays, cette approche va nous permettre d’éviter une sorte de mépris à l’encontre de notre économie par la diversification des dimensions de l’analyse économique et financière.

Ce dynamisme économique, accentue de manière exemplaire, l’image civilisée du Maroc en Tant qu’un Etat moderne et créatif, et démontre l’engagement du Royaume dans l’instauration d’une nouvelle génération de Droits.


Tagué : Najib SOMOUE

               Partager Partager