Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 2 Octobre à 10:40

Lancement du programme de partenariat Maroc-Allemagne en matière de sécurité sanitaire et biologique



Rabat - Le programme de partenariat Maroc-Allemagne en matière de sécurité sanitaire et biologique a été lancé officiellement, mercredi à Rabat, par la signature d'une déclaration de partenariat visant le renforcement des capacités nationales pour la prévention et la surveillance épidémiologique et la détection des risques sanitaires d'origine biologique.



Ce programme, dont le coup d'envoi a été donné par le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, l'Ambassadeur, délégué adjoint du gouvernement fédéral d'Allemagne, Christoph Eichhorn, et l'Ambassadeur d'Allemagne à Rabat, Michael Witter, en présence de la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mbarka Bouaida, vise à renforcer la prévention des risques sanitaires d'origine biologique, la biosécurité et la biosûreté et la riposte contre les risques de santé publique, en particulier les risques biologiques.

La déclaration de partenariat maroco-allemand a été signée par le ministère de la Santé, le Centre épidémiologique fédéral de veille, d'alerte, d'action et de recherche opérationnelle sur la lutte contre les épidémies (l'Institut Robert-Koch) et l'Agence de coopération internationale allemande pour le développement (GIZ).

Intervenant à cette occasion, M. Louardi a fait savoir que les risques sanitaires liés à des agents biologiques (virus, bactéries, champignons, parasites, toxines) qu'ils soient émergents ou provoqués, constituent une menace pour la sécurité sanitaire et la santé publique en raison du caractère virulent et hautement pathogène de ces agents.

Il a également souligné que le risque biologique, qu'il soit naturel, accidentel ou délibéré, doit interpeller les autorités sanitaires ainsi que les autres secteurs et les mobiliser en vue de renforcer leur capacités de veille et de riposte en mettant en place les mesures à même de détecter ces risques, de les évaluer et d'y réagir par des actions de santé publique les plus appropriées conformément aux orientations de l'Organisation Mondiale de la Santé.

A cet effet, M. Louardi a précisé que le ministère de la Santé a mis en place plusieurs actions visant à renforcer les capacités nationales pour réduire les risques et les menaces sanitaires d'origine biologique.

Dans un cadre lié, le ministre a précisé que le programme de partenariat Maroc-Allemagne se propose de réduire les risque en matière de biosécurité, de renforcer les systèmes de santé nationaux, de promouvoir les échanges scientifiques internationaux, de qualifier les professionnels de santé et le personnel scientifique et de contribuer à la lutte contre les maladies pathogènes et de substances toxiques.

Et d'ajouter que les domaines d'intervention retenus dans le cadre de ce partenariat répondent parfaitement aux besoin exprimés par le Maroc en matière de veille et de sécurité sanitaires et sont dans la ligne tracée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ajoutant que l'opportunité du partenariat maroco-allemand doit être saisie pour renforcer les capacités humaines et logistiques de ce dispositif et enrichir les savoirs-faire à travers les échanges des expériences et l'alignement aux standards internationaux en la matière.

De son côté, Mme Bouaida a souligné que le lancement de ce partenariat vient couronner un nouvel élan de la coopération bilatérale, notamment dans les domaines économique et technique, précisant que ce programme s'est basé sur une démarche coopérative qui répond aux attentes des experts et spécialistes en termes de minimisation des risques sanitaires et biologiques et la mise en place des capacités en la matière.

Elle a également précisé que les deux pays sont confrontés aux mêmes défis nécessitant une approche solidaire et commune pour pouvoir y faire face, mettant l'accent sur la question de la sécurité biologique et sanitaire objet du programme de partenariat bilatéral.

Même son de cloche chez M. Eichhorn qui a relevé l'impératif de renforcer la coopération pour faire face aux risques épidémiologiques, précisant que le Maroc constitue un partenaire important pour l'Allemagne et jouit de sa confiance.

Il a également noté que la situation en Afrique de l'Ouest et au Moyen-Orient marquée par l'épidémie d'Ebola requiert le renforcement de la coopération avec le Maroc, précisant qu'un certain nombre de domaines de coopération bilatérale connaissent des consultations intensives.

Pour sa part, le directeur de l'institut Robert-Koch, Reinhard Burger, qui s'est félicité de la contribution de son établissement dans le programme de partenariat Maroc-Allemagne, a souligné que le Maroc joue un rôle important pour relever les défis ayant trait aux programmes de sécurité sanitaire et de lutte contre les épidémies, notant que la Maroc jouit d'une bonne réputation auprès de la communauté internationale.

Il a également souligné que la lutte contre les épidémies d'origine virale requiert un travail continu, appelant, à cet égard, à l'intensification des efforts de détection précoce et du développement des laboratoires de recherches pour mettre fin à la dimension épidémique des virus, comme c'est le cas pour le virus "Ebola" qui sévit en Afrique de l'Ouest.

L'institut Robert-Koch est l'établissement allemand central chargé du contrôle et de la lutte contre les maladies est une référence pour la recherche appliquée et la santé publique et en expertise épidémiologique, comprenant la veille, l'alerte, l'action et la recherche opérationnelle sur la lutte contre les épidémies.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara