Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mardi 10 Mars à 10:31

Lancement à Rabat de la saison culturelle France-Maroc 2015



Rabat - La saison culturelle France-Maroc 2015 a été lancée, lundi soir à Rabat, avec au menu plus de 300 jours de programmation et une vingtaine d'événements majeurs.



"Le lancement de la saison culturelle française au Maroc s'annonce "exceptionnel", d'autant que dans douze villes du Royaume, plus de 300 jours de programmation sont prévus et une vingtaine d'événements majeurs, parmi lesquels une tournée très attendue de la Comédie-Française", a indiqué le ministre Français des Affaires étrangères et du Développement international, M. Laurent Fabius, lors d'une cérémonie organisée à l'occasion du lancement de cette manifestation.

Le programme de la saison culturelle France-Maroc 2015, qui se tient au sein du plus grand réseau culturel français à l'étranger, comporte plusieurs "temps forts", a relevé le ministre, annonçant le lancement, pour la première fois, d'un festival du film français au Maroc, qui réservera une place de choix aux talents français et marocains du 7ème art.

La gastronomie française trouvera sa place dans le programme de la Saison culturelle, notamment le 19 courant avec l'opération "Goût de France" qui verra 1.500 restaurants dans le monde mettre à l'honneur notre art culinaire, a précisé le ministre.

"Au cours de mes entretiens d'aujourd'hui à Rabat, la culture a été plusieurs fois abordée. D'abord pour observer que, ces derniers mois, les échanges entre artistes et intellectuels de nos deux pays n'ont jamais cessé. Preuve, s'il en fallait une, de la force des liens qui unissent nos deux peuples", s'est-il félicité.

''En France, dans la période récente, la culture marocaine a été mise à l'honneur : au Louvre, à l'Institut du monde arabe, au nouveau Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée à Marseille. Le public français a pu découvrir, comme rarement auparavant, la richesse de votre patrimoine et la créativité de votre nouvelle génération d'artistes. Je me réjouis que les Français aient répondu nombreux à cette invitation", a-t-il dit.

"Au Maroc, plusieurs événements culturels importants ont réuni nos deux pays. Le festival de littérature +Etonnants voyageurs+ a rassemblé des écrivains majeurs des deux rives de la Méditerranée. En novembre, la Nuit de la philosophie, organisée à Rabat et Casablanca à l'initiative de l'Ecole normale supérieure de Paris, a surpris en rassemblant près de 10.000 jeunes Marocains désireux de débattre. Depuis la semaine dernière, le musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain accueille l'exposition du Louvre consacrée au Maroc impérial", a-t-il souligné.

Dans ce contexte, M. Fabius a fait savoir que la visite qu'il effectue au Maroc est importante pour les liens entre les deux pays. ''Dans la période récente, les relations entre le Maroc et la France ont connu des difficultés. Nous les avons désormais surmontées. Les malentendus ont été levés. Les solutions ont été trouvées", a-t-il dit.

"Ce matin, j'ai été reçu par Sa Majesté le Roi. J'ai pu Lui présenter les projets que la France souhaite réaliser avec le Maroc : la préparation d'un accord ambitieux sur le climat, la réalisation de projets économiques innovants, le développement de nouveaux partenariats tournés vers l'Afrique subsaharienne", a-t-il indiqué, relevant que "le Maroc est pour la France un partenaire essentiel. Face aux défis communs, notre amitié constitue un atout précieux. Nous avons beaucoup à accomplir ensemble".

S'agissant du dossier relatif au dérèglement climatique, M. Fabius a noté que "nos deux pays accueilleront successivement, en 2015 et 2016, la Conférence mondiale des Nations Unies sur le climat : la COP 21 aura lieu en France, la COP 22 au Maroc", ajoutant qu'une coopération étroite entre deux présidences de COP est une nécessité.

Sur un autre registre, M. Fabius a relevé que le Maroc est un laboratoire de la nouvelle géographie universitaire mondiale et possède la capacité de devenir une plateforme d'innovation, un hub pour une formation universitaire de qualité dans la région et sur le continent africain.

"Les établissements d'enseignement supérieur français doivent s'associer à des établissements marocains, pour proposer des formations co-diplômantes ambitieuses", a-t-il dit, formant le voeu de voir les universités et grandes écoles françaises participer à la formation d'étudiants marocains au Maroc, dans le cadre de doubles diplômes franco-marocains.

Commentant les derniers saccages d'œuvres d'art en Irak et en Syrie, le ministre français a considéré que "le besoin de défendre la culture se fait plus impérieux que jamais", et que les auteurs de ces actes veulent tuer non seulement le présent mais détruire physiquement ses racines. "C'est le propre des idéologies totalitaires : leur culture de la haine s'exprime par une haine de la culture".

Sur un autre volet, M. Fabius a tenu à remercier Sa Majesté le Roi, les autorités et le peuple marocains, pour les marques d'amitié et de solidarité exprimées envers la France, suite aux attaques ayant visé le journal satirique "Charlie Hebdo" en janvier dernier. "Cela nous rappelle que nos deux pays ont un rôle particulier à jouer, ensemble, dans la lutte implacable contre le terrorisme et l'intolérance, des deux côtés de la Méditerranée", a-t-il conclu.

Pour sa part, le ministre de la culture, Mohamed Amine Sbihi a considéré, dans une déclaration à la MAP, que les relations culturelles entre le Maroc et la France n'ont souffert d'aucune perturbation l'année écoulée, étant donné qu'elles sont basées sur le respect mutuel de la culture des deux pays.

"La saison culturelle française au Maroc apporte, sans aucun doute, une plus-value à l'offre culturelle marocaine. C'est dans ce sens que nous travaillons la main dans la main avec les autorités françaises afin que cette saison ait réellement un impact au niveau de nos sociétés et qu'elle touche le plus grand public, a-t-il dit.

Ont pris part à cette cérémonie, le conseiller de SM le Roi, M. André Azoulay, le ministre de l'Education nationale et de la Formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, M. Lahcen Daoudi, l'ambassadeur de France à Rabat, M. Charles Fries, ainsi que d'autres personnalités du monde de la politique, de l'économie, de la culture et de la société civile.

M. Fabius effectue une visite de travail au Maroc, les 9 et 10 mars, à l'invitation du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara