Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP - Ali El Hassani - publié le Mercredi 1 Octobre à 11:39

Lahcen Aït Lafkih : Al Aslmad amazigh, anthropologue et défenseur des droits de l'Homme




Errachidia - Il est Aslmad (enseignant en amazigh), anthropologue et défenseur des droits de l'Homme. Lahcen Aït Lafkih, écrivain-chercheur, est l'un de ces amazighs qui se sont consacrés à la découverte des trésors du patrimoine du Haut Atlas oriental et de sa culture.



Lahcen Aït Lafkih
Lahcen Aït Lafkih
C'est dans un village de la zaouiya Sidi Boukil dans le Haut Atlas oriental, à quelque 90 km au Nord-ouest de la ville d'Errachidia, que Lahcen Aït Lafkih, a vu le jour en 1961. Il a été l'un des rares habitants de cette région montagneuse à bénéficier de la science et du savoir. Un enseignement qui lui a permis de sortir des ténèbres de l'ignorance et qu'il se fait un honneur de partager.

''Pour moi c'est un devoir. Je ne suis pas en quête de la célébrité et de la richesse'', tient à souligner Lahcen Aït Lafkih qui, après un parcours scolaire parsemé de difficultés à cause de la pauvreté et de la privation, aussi bien dans son village natal que dans les villes de Rich et Ksar Souk (Errachidia actuellement) puis Meknès, est devenu enseignant dans la région du Haut Atlas oriental.

Dans un entretien la MAP , Lahcen Aït Lafkih a expliqué, avec la modestie, la simplicité et la spontanéité qui le caractérisent, que l'intérêt qu'il porte aux traditions des tribus de la région du Haut Atlas oriental a été dicté par le souci de les faire connaître et de dévoiler leurs secrets et leurs richesses.

Enseignant de la langue de Molière pendant plusieurs années dans des écoles du cycle primaire de la région, il avait été promu au poste de responsable éducatif dans un établissement scolaire, et en même temps imam de mosquée.

Mais il ne tarda pas à mener d'autres expériences et à diversifier ses préoccupations. Il s'était engagé dans un premier temps dans le militantisme politique avant de se consacrer, avec sérieux, persévérance et énergie, à la défense des droits de l'Homme. Il était aussi correspondant pendant des années de plusieurs journaux marocains.

La rencontre de Lahcen Aït Lafkih avec des chercheurs et des anthropologues occidentaux l'a conduit à mener des recherches sur le patrimoine oral amazigh et les traditions de la région du Haut Atlas oriental, avec pour finalité leur préservation.

Il a d'ailleurs à son actif plusieurs ouvrages traitant de différents sujets en relation avec le patrimoine oral et le soufisme, la culture, la femme, la famille et les traditions dans cette région du Maroc.

En parallèle avec son travail de chercheur et anthropologue, cet enseignant ambitieux faisait de la consécration de la culture des droits de l'Homme l'une de ses préoccupations.

A ce propos, Ait Lafkih, membre actif de la Commission régionale des droits de l'Homme à Errachidia et membre de l'Union des écrivains du Maroc, souligne : ''J'ai rencontré des agents d'autorité, des juristes et des acteurs associatifs avec lesquels j'ai travaillé sur plusieurs dossiers traitant notamment des violations passées des droits de l'Homme et la réparation des préjudices''.



               Partager Partager


Commentaires

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles