Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Mardi 6 Octobre à 17:43

Lachgar : L'USFP rejette tous les résultats des échéances électorales





Le premier secrétaire de l'Union socialiste des forces populaires (USFP) Driss Lachgar
Le premier secrétaire de l'Union socialiste des forces populaires (USFP) Driss Lachgar
Le premier secrétaire de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), Driss Lachgar, a annoncé mardi, le rejet par son parti de tous les résultats des échéances électorales, considérant que ces élections "sont nulles et entachées de fraudes du début à la fin".

Il y a unanimité que les élections sont frauduleuses, a affirmé M. Lachgar, lors d'un point de presse consacré à la présentation des différentes opérations qu'a connu le Maroc, notant que l'USFP a appuyé les réformes en dépit de ses réserves sur les différentes étapes des préparatifs à ces élections partant de son voeu de voir le Maroc progresser vers une édification démocratique.

Les développements ont démontré que les choses vont dans le sens contraire, a-t-il ajouté, évoquant une volonté avérée de revenir en arrière en matière de démocratie. 

L'opération électorale ressemblait au début d'une nouvelle saison sportive en termes de transferts et de marchandages sur la valeur de chaque électeur, a poursuivi M. Lachgar, relevant que le marchandage qui concernait auparavant les voix touche désormais les candidats.

L'USFP a participé au processus électoral partant de son souci de faire réussir l'expérience démocratique, a-t-il indiqué, faisant savoir que le développement de l'opération électorale nécessite de s'interroger sur "si notre pays accepte d'être gérée par des institutions précaires".

Plusieurs infractions ont entaché les différentes étapes du processus électoral, des élections des membres des chambres professionnelles passant par le scrutin communal et régional jusqu'aux élections des membres de la chambre des conseillers, a-t-il estimé, faisant part du rejet de son parti de l'ensemble des résultats de ces échéances. "Le parti ne ménagera aucun effort pour mettre à nu cette mascarade", a-t-il dit.

Après avoir évoqué les lacunes des lois électorales, il a dénoncé ce qui a qualifié de "fabrication d'une majorité à l'avance", relevant que le bureau politique du parti tiendra des réunions pour discuter des alternatives possibles pour faire face à cette réalité.

"Le Bureau politique laisse la porte ouverte à tout projet visant à resserrer les rangs du parti", a-t-il affirmé.

Concernant les résultats du parti lors ces élections, M. Lachgar a indiqué que l'USFP a fait face à des pressions dans plusieurs zones pour revenir sur son appartenance ou donner de l'argent, notant que le parti a refusé de prendre part à ces pratiques qui portent atteinte à la démocratie.

Il a, de même, fait part du choix irréversible du parti de militer au sein des institutions élues, rappelant que la création de la commission consultative pour la révision de la constitution a été une sortie honorable permettant de débattre de la problématique de la réforme constitutionnelle.

Le parti va renforcer son programme, a-t-il indiqué, admettant que l'USFP connaît des problèmes organisationnels ce qui prouve, selon lui, qu'il est vivant.

"Les dirigeants du parti oeuvreront à réintégrer tous les usfpistes en colère qui sont restés fidèles à leur parti pour participer à la décision et à la gestion", a-t-il affirmé.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus