Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj



MAP - publié le Lundi 28 Mars à 10:57

Laâyoune: Nécessité de développer les connaissances juridiques des journalistes pour consacrer le respect des normes juridiques et de la déontologie




Laâyoune - Les participants à la première session de formation régionale, organisée samedi à Laâyoune par l'association des journalistes de la justice (AJJ) en partenariat avec le ministère de la communication, ont insisté sur la nécessité de développer les connaissances juridiques des journalistes pour consacrer le respect des normes juridiques et de la déontologie journalistique.



Lors de ce séminaire placé sous le signe ''consécration et promotion de la culture juridique et des droits de l'homme chez les journalistes'', les participants ont souligné la nécessité de consacrer le droit d'accès à l'information judiciaire pour permettre au journaliste de travailler dans les conditions garanties par la loi et de renforcer la confiance entre le corps journalistique et l'institution judiciaire.

Les intervenants ont mis en exergue la nécessité d'apporter de l'aide aux journalistes chargés d'assurer la couverture médiatique d'activités judiciaires à travers la formation, la formation continue et l'accompagnement professionnel pour développer leurs capacités, insistant sur la nécessité de former des journalistes qualifiés et compétents pour assurer le suivi des affaires en justice.

Dans une allocution à cette occasion, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a expliqué que la rencontre organisée au profit des journalistes de la région Laâyoune-Sakia El-Hamra s'inscrit dans le cadre de la politique adoptée par le ministère de la communication visant à apporter un appui à l'initiative prise par les associations professionnelles, saluant les efforts déployés par l'AJJ qui a pour objectifs de renforcer les connaissances juridiques des journalistes et de permettre aux journalistes d'assurer une couverture médiatique appropriée des questions judiciaires en partenariat avec les hommes et les femmes de la justice.

Pour sa part, le président de l'AJJ, Abdellah Cherkaoui a précisé que l'organisation de la session de formation vise, notamment à établir des ponts de communication avec les journalistes, les chercheurs dans plusieurs branches juridiques et les professionnels de la justice, à permettre l'échange d'expériences entre journalistes spécialisés dans les questions judiciaires et juridiques et à contribuer à la promotion de la culture juridique et des droits de l'homme chez les journalistes. 

Il a relevé que cette session a pour but d'améliorer le traitement par les journalistes des affaires judiciaires et de développer leur culture juridique, légale et judiciaire. 

La session de formation a été ponctuée par plusieurs interventions portant sur ''la responsabilité civile dans les délits de presse'', ''les médias et la magistrature : quelle relation?" et ''l'encadrement juridique des délits de presse électronique''.

Le programme de la session de formation prévoyait, aussi, une simulation de procès intenté à un journaliste qui aurait diffusé une fausse information, la cérémonie de présentation d'un ouvrage réalisé par le ministère de la communication consacré au Sahara marocain intitulé ''Marocanité du Sahara : réalités et illusions'', la remise d'attestations aux encadrants et aux bénéficiaires de la formation.

Parmi les personnalités ayant participé aux travaux de la session de formation, figurent le premier président de la cour d'appel à Laâyoune Mohamed Al Bar, le président du bureau régional de l'amicale hassania des magistrats à Laâyoune Abdelkrim Chafî, le représentant juridique de l'amicale des magistrats du Maroc Abdelâli Al Masbahi, le procureur du Roi près le tribunal de première instance à Rommani, Mustapha Al Yartaoui, le magistrat directeur d'études, de recherches et de coopération à l'Institut supérieur de la magistrature Abdelhanin Touzani et une pléiade d'enseignants, de chercheurs et de journalistes.

Dans une déclaration à la MAP, M. El Khalfi a précisé que le ministère de la communication a réalisé un ouvrage consacré au Sahara marocain intitulé ''Marocanité du Sahara : réalités, illusions''. Rédigé en français, anglais, espagnol et arabe, ce livre déconstruit une dizaine d'allégations contenus dans le discours séparatiste propagé à l'échelle internationale par les adversaires de l'intégrité territoriale du Royaume.

L'ouvrage, a-t-il poursuivi, met en exergue les preuves historiques, juridiques, politiques et diplomatiques réfutant ces fausses allégations relatives à la marocanité du Sahara, à la situation des droits de l'homme, à la solution politique à ce conflit artificiel et à la responsabilité incombant à la population de gérer ses affaires et les richesses de la région, ainsi que la promotion de la composante patrimoniale culturelle hassanie comme partie intégrante de l'identité marocaine riche, autant de raisons ayant motivé la décision du ministère de la communication d'élaborer ce guide ayant pour objectif d'apporter un appui aux efforts déployés par le ministère dans le domaine du plaidoyer numérique autour de la cause nationale.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».