Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



Adam Sfali - Lemag - publié le Mardi 7 Mai à 14:22

Laayoune : Des séparatistes du Polisario fracassent le crane d’un policier




Lemag : Des séparatistes avaient fomenté des violences dans un quartier de la ville afin d’attirer dans un guet-apens les policiers pour les assassiner.



Laayoune : Des séparatistes du Polisario fracassent le crane d’un policier
La DGSN a affrété un avion ambulance, pour transporter en urgence de Laayoune vers l’hôpital des armées à Rabat, un policier travaillant comme garde au siège de la préfecture de police de La ville.

En effet, rapporte des sources médiatiques, le gardien de la paix avait été victime d’un lynchage avec préméditation d’assassinat, par des séparatistes du Polisario.

Le Policier de 32 ans, lors de heurts provoqués dans la ville, avait été pris à part par un groupe de séparatistes qu’ils l’ont lynché et lui ont fracassé le crane, avant qu’une unité de policiers n’interviennent pour l'évacuer.

La tentative d’assassinat de ce policier, rapportent les mêmes sources, s’est déroulée sous les yeux et sans la moindre intervention de leur part, d’'activistes' occidentaux, qui étaient postés sur place avec leurs caméras, pour ne filmer que les interventions policières afin de les utiliser comme matière de propagande anti-Maroc sur le net.

Des sources sécuritaires sur place ont indiqué que le policier soufrant de plusieurs traumatismes crâniens graves a dû être transporté vers Rabat pour des soins plus poussées, vu que son état a été qualifié de très grave, par les équipes médicales de Laayoune.  

A rappeler que les violences en recrudescence dans les provinces du sud, y perpétrer par des séparatistes du Polisario sont commandés et financés par l’Algérie, selon ce qu'a pu révélé un document officiel d’une instance relevant de la police politique algérienne qui a mis en exergue les financements qu’alloue l’Algérie pour l’organisation d’attentats et d’assassinats d’éléments des forces de l’ordre au Sud du Maroc.

               Partager Partager


Commentaires