Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



Ahmed Hamdaoui - publié le Mercredi 8 Janvier à 22:28

La vraie philosophie de l'université






Ahmed Hamdaoui
Ahmed Hamdaoui
Dans la philosophie à l’origine de la création des Universités, le rôle des Universités et des enseignants universitaires était loin d’être cantonné aux simples heures d’enseignement passées dans les salles et autres amphithéâtres …

Au 19ème siècle en Allemagne on appelait le titre sanctionnant tout travail de recherche d’un jeune chercheur : PhD. Depuis, les Universités d’Amérique, du Canada et du Royaume-Uni, ont appelé les diplômes de Doctorat dans TOUTES les disciplines : PhD (Doctor of Philosophy, Docteur en Philosophie). Sans vouloir rentrer dans l’historique étymologique de cette dénomination, il est juste important de noter que dans ces pays tout diplôme sanctionnant les études universitaires est appelé Doctorat de Philosophie même pour les disciplines de langues, de mathématiques, de chimie, de biologie ou d’électronique…

Voila donc une dénomination qui reflète la vraie Philosophie de l’enseignement universitaire et qui malheureusement commence à disparaître laissant place à un enseignement moins large, plus « spécialisé », plus technique, fade et sans saveur…

L’espace universitaire a longtemps été un espace d’épanouissement dans lequel on n’apprenait pas seulement pour trouver un travail, mais on y apprenait les bases fondamentales de la vie. On y apprenait les méthodologies à même de vous permettre d’affronter tous les problèmes de la vie et pas seulement ceux en rapport avec votre principale spécialité ou discipline choisie. Les étudiants qui suivent avec succès leur formation universitaire jusqu’au PhD, doivent normalement avoir une formation à la fois large et générale, mais aussi une formation très approfondie dans les disciplines de leur spécialité. Cette formation leur permet d’acquérir des outils méthodologiques très puissants qui peuvent leur permette de pouvoir se recycler facilement en cas de nécessité et pouvoir s’adapter et réussir même dans des domaines éloignés de leur spécialité.

Dans cette philosophie, il est impossible de former un excellent médecin spécialiste avant de former un bon médecin généraliste qui a suivi une formation très large incluant les mathématiques et la sociologie.

Dans les grandes Universités qui respectent cette philosophie, plus on monte dans le statut pyramidal des enseignants chercheurs et plus le volume de leur charge d’enseignement se réduit laissant place à d’autres activités d’encadrement et de recherche. Les Professeurs universitaires arrivant au sommet de ce statut pyramidal deviennent des sages et des « Philosophes » dont l’avis ou le conseil est très demandé par les étudiants, les entrepreneurs et les décideurs politiques. Dans les cours MAGISTRAUX de ces Professeurs, il y avait beaucoup de philosophie et d’improvisation.

Dans ces universités aussi, la recherche scientifique est un pilier INDISPENSABLE. A travers la recherche scientifique qui est un instrument FONDAMENTAL, les étudiants apprennent aussi que le savoir n’a pas de limite. Quand vous sortez de ces Universités vous êtes convaincu que vous resterez étudiant toute votre vie même si vous trouvez la position professionnelle qui vous convient.

Actuellement, force est de constater, que la recherche scientifique est de plus en plus considérée comme un « luxe » et une activité secondaire et non prioritaire dans la grande majorité des Universités et particulièrement dans les pays du Sud. L’absence de la recherche scientifique, le chômage des diplômés et le slogan qui consiste à intégrer l’Université dans son environnement socio-économique sont entrain de transformer progressivement les universités en « Super Lycées » délivrant un « Super Bac » …

Une tendance apparaît aujourd’hui qui consiste à apprendre aux étudiants à entreprendre pour créer leurs propres entreprises. Là encore, il est impossible de réussir dans ce domaine sans la recherche scientifique. Quand on encourage un étudiant ou même un enseignant à créer une Entreprise dite INNOVANTE sans que la recherche scientifique ne soit une activité principale de cette entreprise, on va tout simplement sous le label universitaire, créer une « Super Épicerie » vouée à la stagnation ou à l’échec.

La VRAIE philosophie de la formation universitaire consiste à bâtir des personnalités FORTES aimant la recherche et l’acquisition du savoir, aimant aussi les risques et les défis.
La formation professionnelle, n’a jamais été la mission principale de l’Université.

Professeur Ahmed Hamdaoui
Université Cadi Ayyad. Marrakech


Tagué : Ahmed Hamdaoui

               Partager Partager


Commentaires