Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mardi 12 Août à 22:14

La suppression du nom du Maroc des listes négatives du GAFI est un couronnement de la lutte contre le blanchiment



Rabat - La sortie du Maroc du processus de suivi des organisations internationales compétentes et la suppression de son nom des listes négatives du Groupe d'Action Financière (GAFI) est un couronnement des efforts visant à protéger l'économie nationale contre les infractions liées au blanchiment de capitaux, a déclaré le Chef du Gouvernement, Abdelilah Benkirane.



Selon un communiqué de l'Unité de Traitement du Renseignement Financier (l'UTRF) parvenu mardi à la MAP, M. Benkirane, a exprimé sa satisfaction quant aux "résultats positifs enregistrés par le dispositif national de lutte contre le blanchiment de capitaux durant l'année 2013", et ce à l'occasion de la présentation du rapport annuel de ladite Unité par son président, Hassan Alaoui Abdallaoui, en application des dispositions de la loi n 43-05, relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux.
 
Et de poursuivre que ces résultats ont été obtenus "grâce aux mesures législatives et réglementaires adoptées par le Royaume, aux efforts consentis par l'Unité et à la coordination avec les autres institutions concernées, dans le cadre de l'appui gouvernemental permanent des actions visant à protéger l'économie nationale contre les infractions liées au blanchiment de capitaux et à soutenir les objectifs internationaux se rapportant à ce sujet".
 
M. Benkirane, qui recevait le président de l'Unité, a exhorté dernière à renforcer son efficacité et à coopérer constamment avec les institutions nationales concernées par la lutte contre le blanchiment de capitaux et à veiller à ce que le dispositif national puisse suivre l'évolution des normes et meilleures pratiques internationales.
 
De son côté, M. Alaoui Abdallaoui a présenté les activités les plus importantes ayant marqué l'année précédente, tout en soulignant la nécessité de fournir des efforts supplémentaires durant les deux prochaines années de la part de l'ensemble des entités concernées par la lutte contre le blanchiment de capitaux. Le but étant de préparer le pays à la nouvelle évaluation de son dispositif national par le GAFI, prévue pour le second semestre de l'année 2016, souligne-t-on de même source.
 
Cette évaluation, poursuit le communiqué, s'articule autour de l'efficacité du dispositif dans sa globalité et de l'application par le Maroc des nouvelles normes en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux, ce qui nécessitera de nouveaux amendements législatifs et le lancement d'importants chantiers relatifs à l'étude des risques de blanchiment de capitaux, au renforcement de la coopération entre les institutions nationales concernées et à la consolidation des structures et des pouvoirs de l'Unité.
 
A la fin de la rencontre, M. Benkirane a confirmé son soutien au plan d'action de l'Unité et à ses efforts dans l'accomplissement des missions qui lui sont conférées par la loi.
 
Rattachée à la Primature, l'UTRF est la cellule nationale de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. C'est une cellule de renseignement financier (CRF) de type administratif. 
 
Cette institution se charge principalement de contribuer à protéger l'intégrité de l'économie et du système financier marocain à travers la lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme et les réseaux financiers clandestins.
 
Le rapport annuel de l'UTRF au titre de l'année 2013 est disponible sur le site web : www.utrf.gov.ma, note le communiqué. 

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara