Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM



MAP - publié le Mercredi 28 Octobre à 11:35

La situation catastrophique dans les camps de Tindouf suite aux dernières précipitations met à nu la propagande mensongère de l'Algérie






Laâyoune - La situation catastrophique dans les camps de Tindouf suite aux dernières précipitations a mis à nu la propagande mensongère de l'Algérie, affirme le Forum pour le soutien aux autonomistes de Tindouf (FORSATIN).
La situation catastrophique dans les camps de Tindouf suite aux dernières précipitations met à nu la propagande mensongère de l'Algérie
La situation désastreuse dans les camps de Tindouf, après les dernières précipitations qui ont causé d'importants dégâts, a dévoilé l'autre face cachée de la relation d'Alger avec les populations de ces camps, et imposé une nouvelle lecture de l'histoire pour mieux comprendre cette relation fondée sur les intérêts et l'exploitation excessive loin des slogans pompeux destinés à la consommation médiatique, indique le Forum dans un communiqué.

L'Algérie était la première à abandonner les populations de Tindouf à leur sort à la suite de ces inondations qui ont détruit les maisons en pisé, emporté les tentes, les bagages et les provisions, laissant derrière plusieurs sans-abris, a ajouté la même source, notant que l'Algérie n'a pas daigné venir en aide aux sinistrés sahraouis installés sur son sol.

Cette négligence témoigne du comportement raciste de l'Algérie à l'égard des populations de Tindouf, note le communiqué, relevant que les dirigeants de ce pays ont divisé les populations des camps de Tindouf en deux catégories, la première, celle sahraouis algériens qui soutiennent les thèses algériennes contre l'intégrité territoriale du Royaume devant les forums internationaux, s'est vu accorder des dons généreux, des salaires mensuels, des privilèges et les mêmes droits que les citoyens algériens. 

La deuxième est une catégorie interdite de quitter les camps, ne pouvant entrer en Algérie qu'avec une autorisation provisoire, contrainte de vivre en permanence dans des habitations en pisé qui se sont effondrées suites aux dernières précipitations, et ne bénéficiant d'aucun soutien algérien, souligne le Forum.

Au moment où la deuxième catégorie affrontait ces dernières intempéries, les sahraouis algériens ont quitté les camps de Tindouf à destination des villes algériennes les plus proches, relève la même source.

En dépit de son caractère tragique, le drame des camps de Tindouf a mis à nu les mensonges de l'Algérie quant à son soutien aux populations sahraouies pour leur garantir une vie digne, conclut le Forum.

               Partager Partager