Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



MAP - publié le Jeudi 26 Mai à 10:25

La question du Sahara marocain au cœur d’un colloque scientifique à Marrakech




Marrakech - La question du Sahara marocain à la lumière des enjeux géostratégiques mondiaux a été au cœur d’un colloque scientifique organisé, mercredi à Marrakech, dans le cadre de la mise en œuvre de l'accord-cadre de coopération, conclu récemment entre la Direction générale des Impôts (DGI) et l'Administration des Douanes et des Impôts indirects (ADII). Organisée en coordination avec la Direction régionale des douanes du centre sud et la Direction régionale des impôts de Marrakech, cette rencontre vise à sensibiliser les agents, les responsables et les cadres des deux directions sur la question du Sahara marocain et sur les derniers développements de la cause nationale à la lumière des nouveaux aspects politiques et stratégiques survenus sur la scène internationale.



Intervenant à cette occasion, le directeur régional des impôts de Marrakech, Mohammed Kmimech, a souligné que cette conférence de communication a pour but de débattre l’approche scientifique de la cause nationale et les derniers développements qu'a connus récemment ce dossier, suite aux propos du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon.

"La question du Sahara marocain constitue une cause d’existence qui dépasse toute dimension frontalière", a relevé M. Kmimech qui a tenu à préciser que cette rencontre représente, ainsi, "un cri contre tous les ennemis de l’intégrité territoriale nationale".

Il a, dans ce cadre, mis l’accent sur le discours royal qui a comporté des messages à toutes les parties concernées par le différend artificiel autour du Sahara marocain, à savoir les grandes puissances, les Nations unies et l’Algérie. 

Pour sa part, le directeur régional des douanes du centre sud, Abdelilah Amine, a noté que cette réunion vient pour concrétiser l'accord de coopération, conclu entre les deux administrations au niveau régional et qui porte sur plusieurs domaines d’intérêt commun.

Il a, dans ce contexte, souligné que ce colloque scientifique constitue, ainsi, une occasion pour illustrer les clauses de cet accord en vue de discuter, examiner et partager un débat sur le dossier du Sahara marocain et le processus de défense de l’intégrité territoriale du Royaume. 

De son côté, le professeur des sciences politiques à l'Université Cadi Ayyad à Marrakech, Mohammed El Ghali a indiqué que le thème de la question du Sahara marocain est un thème stratégique lié à plusieurs défis et enjeux géostratégiques, exposant, par la suite, le volet historique du Sahara et la proposition du Maroc en 2007 du plan d’autonomie qui avait été qualifié par la communauté internationale de sérieux et crédible.

M. El Ghali a, de même, indiqué que les Etats les plus puissants du monde, à savoir les Etats membres du Conseil de sécurité, ont reconnu que le plan d’autonomie s’inscrit en harmonie avec les objectifs des Nations Unies dans l’instauration de la paix et de la sécurité internationales, saluant, au passage, le soutien exprimé par plusieurs pays à cette initiative nationale.

Le professeur, a en outre mis l’accent sur les derniers développements de la cause nationale, suite aux propos inappropriés et contraires aux résolutions du Conseil de sécurité du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, lors de sa dernière visite dans la région.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».