Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



Abderrahmane Haddad - publié le Vendredi 22 Mars à 15:44

La présence économique marocaine en Côte-d’Ivoire




L’économie ivoirienne est la première de la zone où s’étend l’Union Economique Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). En dépit de plusieurs crises politiques et économiques, elle a su maintenir son attractivité vis-à-vis des investisseurs étrangers au vu des potentialités du marché ivoirien.



La présence économique marocaine en Côte-d’Ivoire
Soulignons que les entreprises marocaines ont contribué à l’effort de relance économique et de création d’emploi déployé par l’Etat ivoirien. D’ailleurs, il est remarquable que de telles entreprises issues aussi bien du secteur privé que du secteur public, soient engagées sur plusieurs créneaux de développement en Côte-d’Ivoire.
 
Dans ce sillage, signalons que la Royal Air Maroc et l’Office National de l’Eau Potable (ONEP) sont d’ores et déjà présents sur le marché ivoirien. Le Maroc est également présent via son réseau bancaire dont la bonne santé constitue un facteur favorable à l’extension vers le marché africain. Ainsi, le groupe bancaire marocain Attijariwafa Bank a acquis, en 2009, la majorité des actions dans le capital de la Société Ivoirienne de Banque (SIB) par l’achat de 51% des actions de ladite société.
 
Le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP) est également le domaine de prédilection des investisseurs marocains. Il est un secteur prometteur d’un bel avenir pour eux-mêmes et pour leurs clients. Et pour accompagner l’essor considérable que connaît ce secteur, notamment dans la période de reconstruction que traverse la Côte-d’Ivoire, le groupe marocain Addoha s’est déjà lancé, depuis 2011, dans la construction d’une usine de production de ciments à Abidjan, dont l’achèvement des travaux de construction est prévu au mois de juin de l’année 2013.
 
L’autre créneau prometteur sur le marché ivoirien est certainement l’habitat social. Le gouvernement ivoirien a clairement affiché son admiration pour le modèle marocain et sa volonté de s’en inspirer ouvertement. Et pour cause ! Le Maroc est en effet reconnu comme leader en matière de lutte contre les bidonvilles et de politique d’accès à la propriété immobilière en faveur des classes sociales à faible revenu. Dans cette perspective, le gouvernement ivoirien a signé, en 2012, un protocole d’accord avec le géant marocain Addoha pour la construction de 2600 logements sociaux. Un accord similaire fut signé la même année avec le groupe Alliances Développement Immobilier (ADI) pour la réalisation de 7000 logements destinés aux couches socialement vulnérables. La Côte-d’Ivoire semble décidée à reproduire sur son territoire le modèle marocain en matière d’habitat social et de bénéficier de l’expertise et du savoir-faire des groupes immobiliers du Royaume.
 
L’engagement des opérateurs publics et privés marocains sur le marché ivoirien illustre ainsi l’approche d’une coopération Sud-Sud réussie où les intérêts matériels légitimes se mêlent avec les atouts de l’amitié et de la fraternité qui en constituent à la fois l’enrichissement et la réelle garantie de succès. 
 
Abderrahmane Haddad
Professeur à la faculté de droit de Meknès



               Partager Partager