Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



Jaafar Hanafi - publié le Vendredi 24 Juillet à 16:49

La petite histoire de 9 consultations architecturales inédites (7)






Mr Le Ministre….

Permettez-moi de vous inviter à siéger juste quelques instants dans ma petite histoire, tout en s’excusant de ne pas pouvoir vous offrir la meilleure place. Les deux meilleures places ont déjà été prises par le maitre de l’ouvrage et le conseil national de l’ordre des architectes.
Aussi, permettez moi de porter à votre connaissance que je n’ai aucunement cité ni le nom ni la nature du maitre de l’ouvrage dans toute cette histoire, et ce par respect à celui-ci et à votre ministère.

Mr Le Ministre,

Je sais que le temps n’est pas aux consultations architecturales, notre pays prépare intensément une autre phase cruciale dans la consolidation de notre démocratie, au moment ou « El Mercato » bat son plein, les migrations se déploient comme elles peuvent et les partis politiques se désassemblent comme le veut la conjoncture. C’est un ingrédient incontournable dans une démocratie, surtout qu’on on voit des partis politiques qui naissent et d’autres qui disparaissent dans l’une des plus anciennes démocraties qui est la France. Notre pays se porte bien. Notre pays restera debout.
Je sais que le temps n’est pas aux consultations architecturales, au moment ou des dangers nous guettent, comme dans tous les pays du monde, sauf que le notre est immunisé, des cellules sont démantelées ci et là, je félicite sincèrement vos départements dont le talent n’est aucunement à démontrer, quant à veiller sur notre sécurité. Notre pays se porte bien. Notre pays restera debout.
Je sais que le temps n’est pas aux consultations architecturales, quand on voit que ce voisin ne cesse de nous mettre des bâtons dans les roues, uniquement parce qu’il a raté le train de l’histoire, cet autre qui connait des mutations profondes, scandant ce slogan qui a fait trembler les politiques: « Podemos », et puis cet autre… Ce ne sont là que des voisins et au-delà, le monde est à la dérive et notre pays se porte bien. Notre pays restera debout.
Je sais que vous ne ménager aucun effort, pour consolider encore plus des atouts, qui font jalouser ceux qui ne cessent d’instrumentaliser…, notre pays avec son Sahara restera debout.
Je sais tout cela et pourtant, je me trouve pour la première fois dans un tribunal administratif. Une petite histoire qui a tout simplement commencé par des lettres envoyés au maitre de l’ouvrage pour alerter, aviser et faire valoir un petit droit, sauf que les réponses ont attisé encore plus ma désolation, elles sont à la disposition du tribunal administratif et c’est à lui d’apprécier…
J’ai envoyé tout le dossier au conseil national de l’ordre des architectes, sauf que ce dernier n’a donné jusqu’à ce jour aucun signe de vie, tout en espérant qu’il soit encore en vie (je parle du conseil et non des personnes). Cette affaire aurait du s’arrêter là, si notre conseil aurait avisé à temps votre département, d’un record qui défie toute logique quant à l’étude et l’évaluation de grands dossiers, qui nécessitent une attention et un sérieux particuliers parce qu’il s’agit du choix de projets pour notre pays.

Mr Le Ministre,

Permettez moi de porter à votre connaissance que 51 plis concernant 9 consultations architecturales ont été traité en 5 jours, comme il est clairement mentionné dans les extrais de PV publiés sur le portai des marchés publics. 26 plis entre le 08 et le 10 Avril et 25 plis entre le 14 et le 15 Avril. Pour chacune des consultations, l’ouverture des plis aujourd’hui et l’achèvement des travaux du jury le lendemain. Le chronométrage est plus que parfait, aucune des consultations n’a fait exception. Cela Mr Le Ministre est impossible. Le maitre de l’ouvrage le sait bien et pour preuve, je me suis permis d’écrire dans une de mes lettres adressées au maitre de l’ouvrage : « Il est prévu l’ouverture de plis pour d’autres consultations le 24 Avril, je vous pris Mr Le … de donner vos instructions au jury pour donner à notre cher et grand pays le temps qu’il mérite, pour le choix des projets qui appartiendront par la suite à tout notre pays ». Résultat : Pour les trois consultations, le jury a mis 6 jours entre l’ouverture des plis et l’achèvement de ses travaux. Rien que cela constitue une preuve inéluctable quant au bien fondé de mes doléances, sinon pourquoi ce revirement ?

Mr Le Ministre,

Mon dossier se trouve entre les mains de la justice, au tribunal administratif d’Oujda. Je fais confiance en notre justice. Je positive toujours les choses c’est ma nature. Mon pays passe avant moi. Je ne vous demande aucunement d’intervenir auprès de la justice. Mon pays a franchit ce cap, et ce depuis longtemps. Sauf qu’avec mon argumentation, ce dossier aurait pu éviter de franchir le seuil d’un tribunal administratif. Je crois qu’il est encore temps de se rattraper sinon, l’histoire des consultations architecturales sera entachée d’une grande farce.

Mr Le Ministre,

Croyant en votre empressement sans faille au service de notre pays, en votre détermination sans limite pour la consolidation d’un état de droit, je vous prie de donner vos instructions pour remettre ces consultations sur le droit chemin, un geste qui constituera un atout de plus pour la grandeur de ce pays, la noblesse de son histoire, et pour que le jour ou sera posé la première pierre pour le lancement des travaux sera jour de fête.

Je vous prie d’agréer Mr Le Ministre mes sentiments distingués.

Jaafar Hanafi
Architecte



               Partager Partager