Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Jaafar Hanafi - publié le Jeudi 13 Août à 17:03

La petite histoire de 9 consultations architecturales inédites (14)






Une trêve. Les vacances sont là. Les élections aussi. Ma petite histoire aussi. Dans cette petite histoire surgissent d’autres petites histoires. Je remercie le maitre de l’ouvrage. Lui qui ne répond toujours pas à ma question qui est toute simple : 51 plis concernant 9 consultations architecturales ont été traité en 5 jours, comme il est clairement mentionné dans les extrais de PV publiés sur le portail des marchés publics. 26 plis entre le 08 et le 10 Avril et 25 plis entre le 14 et le 15 Avril. Avec pour chaque consultation : l’ouverture des plis aujourd’hui et les résultats le lendemain. Est-ce possible?

Alors je continue. La prochaine audience n’est prévue qu’à mi-septembre. Mon clavier sur les genoux et je continue. Cela me prend au moins deux heures pour écrire un texte. Je ne le relis pas pour le corriger et encore une fois mes excuses. En plus j’écris sans faire un plan, sans trop réfléchir avant. J’écris comme je parle à quelqu’un tout simplement. J’ai commencé par corriger l’ensemble des textes et entre temps j’ai eu ma petite idée. Je donnerai mes textes à ma femme. Elle qui est enseignante de Français avec une bonne expérience à l’appui. Sauf que ce maudit stylo rouge me donne des complexes. Je fermerai les yeux.

Les élections sont là. J’ai décidé de commencer ma campagne électorale avant les autres. Je demande tout simplement une dérogation à Mr Le Ministre de l’intérieur. Je sais que les dérogations existent. Comme celles en urbanisme. Il a suffit d’une circulaire du temps de Mr El Yazghi et d’une commission pour déroger aux dispositions du plan d’aménagement qui est approuvé par décret.

Alors je commence ma campagne. Mon cas est assez spécial. Il me faut beaucoup de temps pour expliquer cette farce des neuf consultations architecturales inédites. Je commencerai par organiser des meetings. Je sais que je n’arriverai pas à réunir 200 000 personnes comme Jennifer Lopez. Mais je sais aussi que personne d’autre n’arrivera. Un soulagement.

Je vous demande de voter pour moi. Je ne me présente pas aux élections mais qui sait. Si c’est le jury de ma petite histoire qui fait le comptage des voix, je me trouverai peut être président à Paris ou à Driouch. Je dis Diouch parce que tout simplement ma photo affichée a été prise à Driouch dans la très jolie plage de Sidi Driss lors d’une journée d’étude. A l’époque la province de Driouch n’existait pas. Le Gouverneur non plus. Parce que pour qu’un Gouverneur existe il faut une province. C’est un ami très connaisseur en Géographie qui me l’a dit.

J’ai affiché la photo pour me reconnaitre facilement dans les bulletins de vote. Sauf qu’un autre ami m’a dit qu’il faut un logo à la place d’une photo. Je dois donc trouver un logo. Le lion est déjà pris. Toutes les voitures aussi. Le loup je le laisse pour les Abouuu… Je prends alors le lapin pour faire plaisir au maitre de l’ouvrage de ma petite histoire. Le lapin n’a pas de défenses. Il se fait avoir à tous les coups. Comme moi.

Dans le bureau de vote il faut bien chercher le lapin. Trouillard qu’il est il se cache dans des endroits ou il est difficile de le trouver. Si vous ne trouvez rien, dans ce cas vous pouvez voter pour qui vous voulez. Nous sommes en démocratie et beaucoup de pays nous envient pour ça, vous les connaissez.

Sauf qu’il ne faut jamais voter pour une personne virtuelle. Je me suis fais avoir à plusieurs reprises. Il faut demander au candidat au moins un certificat de vie et d’existence réelle délivrée par un Moukadem. Plusieurs candidats ne vivent que dans nos petits écrans. Dés qu’on éteint l’ordinateur ils disparaissent.

Ne votez pas non plus pour…, (Je veux dire daech, ne leur dites rien je n’ai pas envie d’avoir des histoires. Et si vous votez pour eux vous serez égorgés parce qu’Ils sont contre la démocratie. Si j’oublie la parenthèse ouverte vous la fermez doucement et sans faire du bruit s’il vous plait).

Je continue ma campagne. Il ne faut pas voter pour des personnes, il faut voter pour un parti politique et un programme. Un ami m’a demandé pour qui je vais voter ? J’ai répondu :
- Je vais voter pour telle personne parce que moi je vote pour un parti et un programme.

- Mais la personne dont vous parlez à migré vers un autre parti politique.
- Elle est partie toute seule ou avec le programme ?
- Toute seule parce que le parti n’a pas de programmes.
- Alors je vote pour le programme.

Ces migrations qui nous laissent à chaque fois égarés sans savoir ou donner de la tête. Comme les flamands roses qui migrent en quête de nourriture. Nos candidats mangent à leur faim. Alors pourquoi ils migrent ? Je n’ai pas de réponse. Sauf si c’est la France qui nous a appris cette mauvaise habitude. Un candidat se présente au nom de l’UMP et se fait élire président de la république. Aujourd’hui il se présente au nom des républicains. L’UMP n’existe plus. Une petite manœuvre pour contrôler mieux les migrations politiques. Je suppose. En Espagne les partis historiques n’ont pas compris l’astuce et se sont fait avoir. Ils ont gardé leurs noms et se sont fait avaler par « Podemos ». Un grand parti que s’il mûrit encore plus, il prendra le pouvoir en Espagne. Il aura mûri quand il aura changé sa position sur notre Sahara Marocaine. Sinon Podemos au pouvoir se trouvera avec une multitude de petits pays en Espagne à commencer par le pays basque. Heureusement qu’ils ont un Roi et cela ne se produira pas.

Je continue ma campagne électorale. Il faut voter, voter et voter. C’est le seul moyen de consolider encore plus notre démocratie. Nous sommes jalousés par beaucoup de pays. Il ya beaucoup qui sont tombés en panne sèche et ils ne peuvent ni avancer ni reculer. Même quand on a du pétrole on peut tomber en panne sèche. Je veux parler d’un pays qui ne cesse de nous donner des mots de tête parce qu’il est panne sèche ou en mal de démocratie. Je ne veux pas citer le nom de ce pays qui se trouve entre Ahfir et Saidia. En plus le peuple qui appartient à ce pays n’y est pour rien. Pauvre peuple Algérien.

Je continue ma campagne électorale. Il faut voter, voter et voter.
Nous avons la chance d’appartenir à un pays qui a saisi le sens de l’histoire. Parce que tout simplement notre pays a une grande histoire.
Nous avons la chance d’appartenir à un pays qui a une identité forte, une culture ancestrale et des valeurs nobles.
Nous avons la chance d’appartenir à un pays qui a pu tracer sa voie pour consolider encore plus des acquis cumulés tout au long de notre histoire.
Nous avons la chance d’appartenir à un pays qui a un Grand Roi.
Je continue ma campagne électorale. Il faut voter, voter et voter. Mais il faut le faire une seule fois. Ce n’est plus comme avant.

A suivre…



               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles