Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Mercredi 22 Juin à 09:48

La peine de mort n'a pas d'effet dissuasif sur la criminalité



Oslo - La peine de mort n'a pas d'effet dissuasif spécifique sur la criminalité, ont affirmé des participants au 6ème Congrès mondial contre ce châtiment réunis à Oslo avec l’ambition de faire émerger de nouvelles stratégies en faveur de l’abolition universelle.



Organisé par l’association "Ensemble contre la peine de mort" (ECPM) en partenariat avec la Coalition mondiale contre la peine de mort (WCADP), cet évènement réunit des ministres, des parlementaires, des universitaires, et des membres de la société civile venus de nombreux pays, dont le Maroc.

Lors de la séance d’ouverture, des intervenants ont plaidé pour l’importance de continuer à mobiliser le soutien civil et politique en faveur de l’abolition de cette peine contraire, selon eux, au droit à la vie garantie par les traités internationaux.

Dans ce sens, le ministre norvégien des Affaires étrangères, Borge Brende a rappelé que des innocents peuvent en être victimes de ce châtiment cruel et inhumain. 

Même son de cloche de la part de son homologue français, Jean-Marc Ayrault, qui juge que l’abolition de la peine de mort est une carte gagnante pour l’humanité, s’inquiétant de la montée du nombre d’exécutions l’an dernier qui a atteint 1634 cas. 

Le Haut-Commissaire aux Droits de l'Homme, Zeid Raad Al Hussein a souligné, quant à lui, l'engagement nécessaire à trouver des solutions alternatives à la peine de mort y compris pour contrer les crimes liés au terrorisme, tout en rappelant que l’ONU soutient l’abolition de la peine de mort. 

Les participants à ce rendez-vous qui se poursuit jusqu’au 23 juin, auront à discuter de l’élaboration de stratégies à l'échelle nationale, régionale et internationale visant l’abolition universelle de la peine de mort.

A l’ordre du jour figurent également des débats autour notamment de "la peine de mort et le problème du terrorisme", "le développement des stratégies juridiques", "la documentation en matière de recours à la peine de mort" et "les alternatives à la peine de mort".

Les éditions précédentes de ce congrès mondial ont eu lieu respectivement à Strasbourg, Montréal, Paris, Genève, et Madrid.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara