Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj



MAP - Touhami EL AAM et Ismail LAMRANI - publié le Vendredi 11 Septembre à 17:32

La participation massive des habitants de Smara aux élections confirme leurs aspirations à un Maroc des institutions et témoigne de leur attachement à l'unité nationale






Es-Smara - Les élections du 04 septembre attestent, dans la forme et dans le fond, du saut qualitatif que connait la scène politique au Royaume et confirment les aspirations des Marocains à la promotion de la démocratie, au développement et à la consécration de l'Etat de droit et des institutions. Sans nul doute, les habitants des provinces du Sud, en général, et de la province de Smara en particulier avaient, encore une fois, rendez-vous avec l'histoire: ce scrutin a été l'occasion de concrétiser la volonté sincère de l'édification du Maroc des institutions et de mettre en avant l'attachement des Sahraouis à l'unité nationale.
La participation massive des habitants de Smara aux élections confirme leurs aspirations à un Maroc des institutions et témoigne de leur attachement à l'unité nationale
En effet, l'adhésion importante de la population de cette province à toutes les échéances électorales législatives, communales et constitutionnelles, depuis la récupération des provinces du Sud, atteste de l'indéniable primauté de l'esprit unioniste chez les Sahraouis et porte un coup dur aux assertions des ennemis de l'intégrité territoriale.

De plus, l'intérêt accordé par la population de Smara aux dernières échéances et leur enthousiasme lors du processus électorale illustre à merveille la conviction profonde quant à la pertinence du changement et de la réforme, comme il atteste de leur adhésion et contribution à l'instauration de la nouvelle ère du Royaume. De même, cette adhésion concrétise la ferme volonté des habitants de cette province à faire réussir toutes les échéances politiques nationales.

A l'instar des autres provinces de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, force est de constater que la province de Smara a toujours enregistré le taux de participation des plus élevés lors des différentes échéances, avec un afflux massif des électeurs aux urnes qui a dépassé un taux de 92 pc à l'occasion du référendum sur la nouvelle Constitution de 2011.

Dans des déclarations à la MAP, plusieurs acteurs locaux ont souligné que les habitants des provinces du Sud, toutes composantes confondues, ont marqué un nouvel élan historique pour les valeurs d'unité qui concrétise l'attachement de la population locale à la mère patrie et son implication totale dans l'édification du Maroc des institutions.

Après l'annonce des résultats, des foules de partisans et de sympathisants des heureux candidats des élections communales et régionales ont défilé dans les rues de la ville d'Es-Smara pour manifester leur joie en scandant les slogans de leurs partis politiques. Selon Abdallah Benbrahim, acteur associatif dans le domaine des droits de l'Homme, l'engouement pour les élections dans la province s'illustre à travers l'implication des habitants dans la vie politique avec un sens élevé de patriotisme et une volonté commune de donner corps à la pratique démocratique.

Dans ce contexte, il a salué l'afflux massif des jeunes de Smara lors de ce dernier scrutin, motivés par le désir de réaliser le changement et la réforme de l'action politique, ainsi que par une ambition affichée pour un Maroc moderne et démocratique avec l'élection des élites politiques capables d'assumer la responsabilité des questions nationales et locales et de répondre aux attentes et aux aspirations des citoyens.

De son côté, Mohamed Lamine Rakib, président de l'Association des ralliés pour l'union et le développement de Smara, a indiqué que la population de la province aspire à l'émergence d'une élite politique compétente à même de gérer les affaires locales et promouvoir la situation économique et sociale. A cela s'ajoute l'engagement dans les chantiers d'envergure, initiés sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, et la promotion des conditions d'une vie digne pour tous les Marocains.

Les ralliés originaires de cette province, en tant qu'électeurs ou candidats, ont assuré une forte participation à ces échéances, a-t-il fait observer, ajoutant que toutes les personnes qui ont regagné le Maroc ont toujours été au cœur des changements sociétaux dans le Royaume et restent fidèles à l'édification du Maroc des institutions avec un attachement indéfectible à l'unité nationale.

Pour sa part, Noureddine Darif, membre du Conseil Royal consultatif des affaires sahariennes (CORCAS), a relevé que le succès de ces élections a constitué un cinglant camouflet aux ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume.

Aux yeux de M. Darif, la concrétisation de la transition démocratique et l'émergence d'une nouvelle élite politique sur les plans locaux et régionaux auraient un impact positif sur la gestion de la chose publique à l'avenir, comme elle donnera un nouvel élan à la proposition du Royaume pour le règlement définitif du conflit artificiel autour du Sahara marocain, à travers la mise en œuvre de la régionalisation avancée dans les provinces du Sud.

Au total, 480 candidats ont été en lice au niveau de la province de Smara pour pourvoir quelques 110 sièges des conseils communaux et 9 sièges au conseil régional. La région de Laâyoune-Sakia El Hamra a connu l'inscription de 27.097 électeurs, répartis entre la commune urbaine de Smara, en plus de cinq autres communes rurales.

               Partager Partager