Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Fouad NEGGAZ - publié le Mercredi 1 Juin à 00:00

La nécessité du développement humain et son urgence




Fouad NEGGAZ - Serions-nous sous hypnose ou alors ne serait-ce que l'effet d'une drogue hallucinogène qui fait que nous ayons cette impression : notre vie sociale devient de plus en plus prévisible et par conséquent plus vulnérable. Cette vulnérabilité se manifeste dans la fragilité de nos relations et dans sa superficialité pour ne pas dire banalité.



Nos vies relationnelles s'effritent et tendent vers la démence. Prisonniers d'une urbanisation anarchique d'une part et d'une pénurie de temps qui nous étouffe, nous ressemblons à des zombies, mi-morts, mi-vivants... faisant les choses à moitié, car effectivement nous ne possédons q'une moitié de nos outils de créativité, une partie de nous étant absente. Cette dualité entre l'espace et le temps a eu pour effet des Hommes stressés, déprimés, avachies, étourdis et la liste est longue.

Notre système de vie nous contraint à être performant ce qui, je l'admets n'est nullement négatif, mais ce qui l'est par contre c'est les contraintes de la dimension qui revendique cette performance et qui crée un état d'urgence et de tension qui fait que nous finissons par n'écouter que notre voix et jamais celle de l'autre, une surdité qui nous barricade dans notre propre petit univers. C'est à penser que nous sommes les proies de notre propre conditionnement.

Un vrai développement demande une ouverture sur l'autre qui n'est en dernier lieu que nous-même, notre reflet sur le miroir de la réalité. Ceci dit, toute réussite individuelle qui ne profite pas à notre entourage n'est que fausse réussite et même carrément un échec.

La révolution dont nous avons besoin -- et Dieu sait combien ce besoin se fait ressentir-- est une révolution au niveau personnel, une révolution de ce genre est de l'ordre de l'exploit dans le sens où chacun doit faire une halte et voir le chemin parcouru jusque-là et de faire son bilan de conscience, et c'est à ce moment-là que tous les chemins s'ouvriront devant nous; nous aurons un sang neuf et une nouvelle vision plus harmonieuse avec notre nouvelle identité... une identité qui connaît ses droits certes, mais qui n'oublie pas ses devoirs... et comme le suggérait John F. kennedy: « Ne dites pas qu'a fait mon pays pour moi, mais dites plutôt qu'ai je fait pour mon pays…».

Oui, qu'avons-nous fait pour notre pays, notre ville ou même notre famille? À mon avis la question la plus pertinente serait avant tout: qu'avons-nous fait DE notre pays? Le jour où nos responsables, nos concitoyens se poseront cette question alors ça sera les premiers balbutiements du réveil de la conscience des Hommes, et l'aube d'une nouvelle air se manifestera à l'horizon pour raviver la flamme de l’espoir dans les cœurs en ce pays.


               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles