Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Lundi 9 Mars à 12:10

La lecture des grands penseurs arabes est indispensable



Paris - La lecture des grands penseurs arabes est indispensable pour restituer la vitalité et les dynamiques des sociétés musulmanes au Moyen-Age, bien au-delà du seul champ religieux, estime Ali Benmakhlouf, professeur de philosophie arabe et de philosophie de la logique à l'Université Paris-Est et à Sciences-Po.



Ali Benmakhlouf
Ali Benmakhlouf
Auteur de l'ouvrage ''Pourquoi lire les philosophes arabes?'', paru aux éditions ''Albin Michel'', M. Benmakhlouf, explique dans une interview publiée dans ''Le Monde des Livres'' que les grands penseurs arabes ont beaucoup apporté au monde et l'ont déjà énormément fait, bien plus que ce que l'Occident accepte de leur concéder, à savoir la simple transmission d'Aristote et quelques ouvrages scientifiques.

Ces philosophes, qui étaient souvent aussi des scientifiques, ont élaboré ''une pensée originale'', notamment en matière de logique, fait-il valoir, rappelant qu'Al Fârâbî, Avicenne et Averroès ont beaucoup réfléchi sur l'importance du syllogisme et étaient convaincus que le raisonnement devait aller jusqu'aux petites affaires du quotidien.

Cela a justifié le fait qu'ils intègrent à la logique ce qui relevait jusque-là à la poétique et à la rhétorique, relève le philosophe Benmakhlouf, pour qui, il est important de réévaluer le travail des grands penseurs arabes, qui étaient des philosophes en dialogue avec les théologiens, mais aussi des médecins, ce qui les a amenés à mettre au premier plan deux modèles de pensée, le démonstratif et le médical.

C'était des humanistes. La philosophie occidentale s'est attribuée ces valeurs en oubliant de dire qu'elle les avait en partage avec la culture arabo-musulmane, note le philosophe Benmakhlouf.

L'ouvrage d'Ali Benmakhlouf réunit la période médiévale d'un côté et la pensée critique de l'autre. D'une plume claire et précise, l'auteur met en exergue l'œuvre de grands penseurs arabes souvent marginalisés dans les universités occidentales, des hommes qui ont fait de la démonstration le plus haut des savoirs, de la métaphore un puissant outil de réflexion et du soin médical un paradigme fécond.

Selon Jean Birnbaum , journaliste dans ''Le Monde des Livres'', ''ces penseurs ont bâti des ponts entre prophétie et philosophie, entre inspiration et argumentation. Ils ont affirmé que, si la vérité est une, il y a bien plus d'un chemin pour y accéder, et c'est cette façon de remettre en mouvement la vérité qui rend leur héritage si précieux''.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara