Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM



Farid Mnebhi - publié le Vendredi 9 Mars à 12:34

La diplomatie algérienne en Echec et Mat






Dès son indépendance, l’Algérie s’est attelée à développer une doctrine de politique étrangère basée essentiellement sur l’antagonisme des blocs Est/Ouest, le panarabisme socialiste et nationaliste sur le plan arabe ainsi que son activisme démesuré sur la scène africaine. Les revenus des hydrocarbures ont contribué très largement à cette diplomatie agressive et faisait que la voix de l’Algérie pouvait être entendue dans tous les forums internationaux. Une situation qui lui permettait de caresser le rêve de se positionner comme leader du monde arabo-musulman et en Afrique à tout jamais.

Mais la chute du mur de Berlin, la fin du communisme, l’émancipation des peuples arabes et africains ont fait que tous les plans géostratégiques algériens se sont écroulés. L’Algérie se retrouve à la traîne et sa voix sur le plan international est devenue inaudible ou incohérente car relevant d’une époque révolue.

Pour sa part, le Maroc, qui a toujours su développer une politique étrangère basée sur la sagesse, le dialogue, la concertation, la coopération, l’entraide, la solidarité, et le respect du droit international, est aujourd’hui écouté et son avis sur les évènements qui secouent la scène internationale est recherché par les grands de ce monde mais aussi par les petits.

La réussite de la diplomatie marocaine peut-être quantifiée par son élection au Conseil de Sécurité et au poste de secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée, les multiples visites de hauts responsables étrangers et les divers accords et conventions signés avec des pays ou organisations internationales étrangers sur les plans économique, politique, sécuritaire, social, agricole, d’éducation, de transfert de compétence et bien d’autres et peuvent en attester, si besoin est.

Pour étayer mon propos, je citerai les dernières visites du Président tunisien, du Premier Ministre espagnol, de la Secrétaire d’Etat américain et celle du Ministre français des Affaires Etrangères.

Sans m’attarder aux déclarations des premiers cités, et elles sont éloquentes, je vous livrerais la quintessence de celle de Monsieur Alain Juppé faite à la veille de sa visite au Maroc.

1/ Sur le plan bilatéral, force est de constater que la relation franco-marocaine est hors pair tant au niveau politique qu’humain mais également au chapitre économique.

2/ Sur le plan le plan de la lutte contre le terrorisme, Monsieur Allain Juppé a clairement affirmé que le Maroc a un rôle essentiel à jouer dans toutes les initiatives régionales et multilatérales sur la sécurité au Sahel et partager son expertise pour éradiquer la menace d’AQMI dans la région sahélo-saharienne.

3/S’agissant des relations Maroc-Union Européenne, le chef de la diplomatie française s’est déclaré favorable à un accord de libre-échange complet et approfondi dès cette année, rappelant que le Maroc est l’unique pays à bénéficier d’un statut avancé parmi les partenaires méditerranéens de l’UE.

Concernant la question du Sahara marocain, il est certain que sa déclaration a dû hérisser les cheveux des autorités civilo-algériennes et leur donner des insomnies.

En effet, il réaffirme le soutien de la France au plan d'autonomie marocain, seule proposition réaliste sur la table des négociations, et qui constitue la base sérieuse et crédible d'une solution au conflit du Sahara, dans le cadre des Nations Unies.

Pour la France, le plan d'autonomie marocain, qui est aujourd'hui la seule proposition réaliste sur la table, constitue la base sérieuse et crédible d'une solution.

Cette position de la France est on ne peut plus clair et sans équivoque.

5/ Au plan international, le Ministre français des Affaires Etrangères a rappelé que l’apport du Maroc au sein du Conseil de Sécurité est remarquable et essentiel, notamment sur le dossier syrien. Il a également assuré que la voix du Maroc est écoutée et respectée à New York.

6/ Il n’est pas superflu de noter que Monsieur Allain Juppé a mis en exergue les réformes en profondeur de la Constitution marocaine ainsi que l’organisation d’élections législatives transparentes qui ont conduit à la formation d’un nouveau gouvernement dans un climat apaisé. C’est pourquoi, a-t-il affirmé, le Maroc constitue un modèle de démocratie que de nombreux pays devraient suivre.

En conséquence, il n’est pas erroné de conclure mon propos en affirmant que la voix du Maroc est aujourd’hui écoutée avec intérêt dans le concert des nations et ce grâce à une diplomatie cohérente menée sous la conduite clairvoyante et sage de son Roi, alors que la diplomatie algérienne trouve en position d’Echec et Mat en raison de l’entêtement irrationnel de ses généraux et dirigeants.


               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Octobre 2016 - 19:04 L'école, écosystème

Jeudi 6 Octobre 2016 - 12:02 Des législatives 2.0