Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Lundi 14 Juillet à 12:33

La croissance économique nationale devrait s'accélérer de 2,6 pc au troisième trimestre 2014



Rabat - Le rythme de croissance économique nationale devrait s'accélérer, au troisième trimestre 2014, pour se situer aux environs de 2,6 pc, en glissement annuel, au lieu de 2,3 pc au deuxième trimestre, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).



Sous l'hypothèse d'une baisse de 2,7 pc de la valeur ajoutée agricole et d'un redressement de près de 3,4 pc des activités hors agriculture, la croissance économique nationale devrait s'accélérer pour se situer aux environs de 2,6 pc au troisième trimestre 2014, a expliqué le HCP qui vient de publier sa note de conjoncture pour le mois de juillet 2014.

Le HCP a estimé que les perspectives de croissance, pour le troisième trimestre 2014, seraient, dans l'ensemble, plus favorables qu'au deuxième trimestre. Les activités hors agriculture, notamment les industries exportatrices, telles que la confection, l'aéronautique et l'automobile, devraient bénéficier d'une hausse de plus de 3 pc de la demande mondiale adressée au Maroc.

Pour leur part, les activités minières seraient confrontées à une évolution plus modeste de la demande étrangère adressée à la branche phosphatée.

La note a également estimé une hausse de 1,9 pc de la production locale de phosphate brut pour le troisième trimestre 2014, tandis que celle des autres métaux verrait son rythme de croissance légèrement s'accélérer, profitant d'une amélioration de la demande européenne.

Dans ce contexte, la valeur ajoutée minière devrait enregistrer une progression de 1,8 pc, au cours de la même période, précise le HCP.

La croissance du secteur énergétique serait, quant à elle, moins forte, en raison de la modération de la production d'électricité, dans un contexte marqué par le ralentissement de la demande des entreprises.

Toutefois, la poursuite du raffermissement de la production du pétrole raffiné serait de nature à soutenir l'activité du secteur. Au total, la valeur ajoutée énergétique progresserait de 2,8 pc au 3ème trimestre 2014, en variation annuelle.

Le rythme de croissance économique nationale aurait légèrement repris au deuxième trimestre 2014, affichant une progression de 2,3 pc, en glissement annuel, contre 1,7 pc un trimestre auparavant.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara