Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



Kamal Znidar - publié le Mercredi 25 Décembre à 11:19

La commercialisation d'alcool et du tabac au monde musulman




La drogue est un médicament médiocre pouvant endommager le corps ou modifier l'état de conscience. Elle est une substance médicamenteuse nocive pour les organismes vivants causant un certain nombre de troubles dont la gravité varie selon la dose absorbée et l'état général du sujet.



Dieu, le Très Haut, dit dans Son Noble Livre : {195. Ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction. Et faite le bien. Car Dieu aime les bienfaisants} Sourate 2 : La vache (Al-Baqarah).

La drogue est un produit qui donne à ceux qui sont fatigués ou épuisés des forces nouvelles et qui fait oublier aux malheureux leurs misères. Elle provoque une sensation de bonheur intense et donne l'impression de revivre certains moments de plaisir. Ses propriétés magiques ont pour premier résultat de supprimer la fatigue, la douleur, la crainte, mais finissent par aboutir à un état apathique et des drames sanitaires et sociaux.

La drogue a donné naissance à une industrie fleurissante. Elle est devenue une source importante de revenus pour les Etats et les trafiquants de drogues, et un produit qui joue à court et moyen terme un rôle considérable dans la vie de presque toutes les populations du globe… mais à long terme elle devient un fléau social qui anéantit le peuple et conduit à la désorganisation et la dépravation sociales.

Dieu, le Tout Puissant, dit dans Son Saint Livre : {44. … Et ceux qui ne jugent pas d'après ce que Dieu a fait descendre, les voilà les mécréants. … 45. Et ceux qui ne jugent pas d'après ce que Dieu a fait descendre, ceux-là sont des injustes} Sourate 5 : La table servie (Al-Maidah). Dans un autre passage coranique, Il dit : {19. Ceux qui aiment que la turpitude se propage parmi les croyants auront un châtiment douloureux, ici-bas comme dans l'au-delà. Dieu sait, et vous, vous ne savez pas} Sourate 24 : La lumière (An-Nur). Le Messager d'Allah (sws) dit dans un de ses nobles hadiths prophétiques : « Il y aura après moi des imams, qui ne guiderons pas d'après ma guidé, ils n'établiront pas d'après ma Sunna, il y aura parmi eux des hommes aux cœurs de démons dans un corps d'homme ».

L'alcool et le tabac, malgré leur interdiction par l'Islam et malgré leur danger sur la santé individuelle et sociale, sont qualifiés de drogues licites dont l'usage et la commercialisation sont législativement admis dans les nations qui se proclament de l'Islam. Leur production est souvent un monopole d'Etat et leur vente est généralement soumise à de lourdes taxes. Les stupéfiants (opium, héroïne, morphine, cocaïne, haschich, etc.) sont qualifiés de drogues illicites et leur commercialisation et leur usage sont interdits, sauf à des fins médicales et scientifiques… interdiction qui n'a pas empêché leur commercialisation dans certains marchés noirs et leur circulation entre les mains des jeunes de la nation de l'Islam.

Les drogues sont des substances ou des mélanges de substances dopantes, sédatives, narcotiques ou analgésiques qui provoquent chez l'individu qui les absorbe un état physique ou moral de dynamisme, d'inertie ou d'euphorie. Elles sont des produits susceptibles de faire naître momentanément des forces énormes et des sensations agréables -des fois désagréables-. Des drogues suppriment transitoirement la fatigue, la douleur (physique ou psychique), la crainte, et augmentent provisoirement les performances physiques ou cérébrales ; d'autres agissent sur le système nerveux central et provoquent des « voyages malheureux » qui peuvent conduire au suicide ou des « voyages réussis » qui transportent temporairement le drogué dans un paradis artificiel. Ces drogues, qui dévient l'activité mentale, créent un véritable monde imaginaire avec distorsion des sensations visuelles et auditives et de la sensibilité générale. Les hallucinations peuvent, selon le drogué, engendrer la joie ou l'angoisse et provoquer des spasmes de plaisir ou des cris de douleur. Des fois, elles provoquent chez la même personne la sensation simultanée des émotions opposées : bonheur et tristesse, détente et angoisse, dépression et exaltation. Le drogué, réfugié dans ses fantasmes, refuse de trancher entre le monde réel et son « paradis » et devient de ce fait un accro de sa drogue -Toxicomane-.

Prévenir vaut mieux que guérir

Dieu, le Très Haut, dit dans Son Noble Livre : {219. Ils t'interrogent sur le vin et les jeux de hasard. Dis : "Dans les deux il y a un grand péché et quelques avantages pour les gens ; mais dans les deux, le péché est plus grand que l'utilité"} Sourate 2 : La vache (Al-Baqarah). Le Messager d'Allah (sws) dit dans un de ses nobles hadiths prophétiques : « Tout ce qui enivre est vin. Et tout vin est interdit, en si petite quantité que ce soit ». Dans un autre hadith prophétique, il dit : « Maudit celui qui donne le vin à titre gratuit et celui qui profite des fonds qui reviennent de sa vente ».

La toxicomanie est l'habitude de consommer une ou plusieurs drogues susceptibles d'engendrer un état de dépendance psychique ou physique et une intoxication chronique ou périodique. Elle est le résultat d'un choix irrationnel provoqué par un défaut d'acculturation, une atmosphère sociale anomique, une tendance dépressive ou des mauvaises conditions de vie.

La toxicomanie (opiomanie, héroïnomanie, morphinomanie, cocaïnomane, alcoolomanie, tabacomanie, etc.) provoque à court ou à moyen terme des impressions voluptueuses et une gaieté intense avec extase, et à long terme elle engendre un état cachectique, une impuissance sexuelle, un vieillissement prématuré, des troubles cardiaques et respiratoires, des cancers, et des modifications fâcheuses du caractère : abrutissement, avilissement (bestialité, obscénité, criminalité), déséquilibre psychique et folie euphorique ou maniaque.

A faible dose, la drogue procure un certain bien-être, stimule les facultés physiques et intellectuelles et apaise la douleur. Mais très vite, le drogué devient dépendant de sa drogue et l'augmentation des doses entraîne un affaiblissement intellectuel et physique. L'usage continu d'une drogue engendre chez le drogué une dépendance toxicomaniaque. Cette toxicomanie évolue en quatre phases :
1. Au début, le drogué éprouve des sensations très agréables et il a l'impression que ses capacités et son travail effectif augmentent ;
2. L'augmentation est la multiplication des doses lui procurent calme, force et bien-être, abolissant toute sensation de besoin, de fatigue, de douleur, de crainte et aussi -en fonction de temps et de la dose- toute notion de valeur morale ;
3. Le drogué commence à ressentir de violentes douleurs et des troubles comportementales d'origine neurologique (déconcentration, réflexes diminués) ou psychique (surexcitation, prostration, insomnie) qui le poussent à prendre encore davantage de drogue pour les faire cesser ;
4. Les fonctions régulatrices de l'organisme deviennent perturbées et le drogué commence à maigrir. Des douleurs gastriques, diarrhées, fortes fièvres, sueurs abondantes, frissons, céphalées, démangeaisons, anuries, troubles de la vue, palpitations au cœur font leur apparition. La mort peut survenir par arrêt cardiaque, angoisses respiratoires ou à la suite de toute agression (cirrhose, hépatite, cancer) contre laquelle l'organisme du drogué est incapable de lutter.

La toxicomanie peut aussi avoir des graves conséquences pour la descendance du drogué : elle donne naissance à un protozoaire parasite "Toxoplasme" responsable de la toxoplasmose qui est une maladie parasitaire dont la symptomatologie est variable et qui peut être dangereuse pour le fœtus et responsable de malformations fœtales lorsqu'elle est contractée au cours de la grossesse. Ce fléau a aussi des mauvaises répercussions sociales : il participe à l'anéantissement de la santé mondiale, l'abrutissement des peuples, la prolifération de la bestialité, l'élévation des taux de mortalité et de criminalité, et la déviation des futures générations « Selon une étude réalisée en France, 75% des jeunes délinquants et 60% des enfants idiots appartiennent à des milieux alcooliques ».

Dieu, le Tout Puissant, dit dans Son Saint Livre : {57. Ô gens ! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants} Sourate 10 : Jonas (Yunus). Dans un autre passage coranique, Il dit : {45. .. En vérité la Salat préserve de la turpitude et du blâmable} Sourate 29 : L'araignèe (Al-Ankabut). Le Messager d'Allah (sws) dit dans un de ses nobles hadiths prophétiques : « Je vous conseille les deux remèdes : le miel et le coran ». Dans un autre hadith prophétique, il dit : « Jeûnez, vous serez en bonne santé ».

Le véritable traitement de la toxicomanie est la désintoxication toxicomaniaque avant l'apparition ou l'aggravation des complications. Ce traitement nécessite une prise de conscience et une puissante motivation du drogué et repose sur la crise de dégoût, voire la psychothérapie et l'intégration à des organisations sociales de lutte contre la toxicomanie. En parallèle de ce traitement, le drogué doit s'armer d'une persévérance dans la pratique de ce que Dieu a rendu obligatoire comme obéissances et s'immuniser d'une persistance dans l'abandon de ce que Dieu nous a interdit.


Tagué : Kamal Znidar

               Partager Partager