Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


TAP - Lemag - publié le Vendredi 14 Mars à 10:30

La Tunisie voudrait des relations stratégiques et privilégiées avec le CCG



Tunis - La Tunisie s'active méthodiquement à l'instauration de relations politiques stratégiques avec les pays du Golfe et à hisser les relations économiques au niveau des liens historiques qu'elle entretient avec ces pays, dans l'intérêt commun de toutes les parties, a affirmé le chef du gouvernement provisoire, Mehdi Jomâa.



S'exprimant, jeudi, lors d'une interview accordéeaux médias du Golfe, en prévision de sa prochaine visite àplusieurs pays de la région, Jomâa a assuré que les paysdu Golfe arabe figurent au premier rang des pays surlesquels compte la Tunisie pour développer son économie etdépasser la situation économique difficile qu'elletraverse en cette phase de transition démocratique.

« Le but de la visite est de consolider les relationspolitiques pour les hisser au niveau des aspirationsstratégiques des deux parties, d'impulser les investissements et les échanges commerciaux, de promouvoir les expertises et les compétences humaines et de réaliser la stabilité sécuritaire », a-t-il encore soutenu.

Durant sa tournée, qui devra se poursuivre du 15 au 19 mars courant, le chef du gouvernement provisoire se rendra aux Emirats Arabes Unis, au Koweït, au Qatar, à l'ArabieSaoudite, au Bahreïn et au Sultanat d'Oman.

Dans cette interview, accordée simultanément aux Agences de presse saoudienne, émiratie et qatarie et aux quotidienssaoudiens Al-Ryadh et Al-Madynah, au journal qatari « Achourouk », au journal Acharq Al-Awsat publié à Londres ainsi qu'au site d'information de la chaîne Alarabiya.net, Jomâa a indiqué que face à la situation économique difficile, l'accent sera mis sur l'incitation de l'investissement à travers l'impulsion des projets de développement et la promotion de la Tunisie comme pays attirant les investissements.

« La Tunisie s'emploie à aplanir les difficultés et à faciliter les procédures en faveur des hommes d'affaires du Golfe qui souhaitent investir en Tunisie », a relevé le chef du gouvernement, ajoutant qu'il y a également plusieurs hommes d'affaires tunisiens intéressés par le marché du Golfe arabe.

La Tunisie possède des traditions dans l'investissement, a-t-il dit, précisant que le nouveau code d'investissement accorde plusieurs avantages et incitations aux investisseurs tunisiens et étrangers.

Par ailleurs, le chef du gouvernement a souligné que la Tunisie s'emploie à développer les échanges avec les pays du Golfe aussi bien au niveau des exportations que des importations dans l'intérêt commun de toutes les parties.

Il a relevé également que sa visite dans les pays du Golfe vise à renforcer la stratégie commune de développement humain dans le respect des choix de chaque pays qui a sa propre histoire et ses propres objectifs.

Evoquant la question sécuritaire, le chef du gouvernement a estimé que la Tunisie et les pays du Golfe ont un « dénominateur commun » et une « vision partagée » à l'égard du terrorisme et à l'impératif de combattre et de venir à bout de ce phénomène.

« Cette question fera l'objet d'une discussion explicite avec nos frères des pays du Golfe», a-t-il assuré. Pour la Tunisie, le terrorisme est en contradiction avec le projet de société du pays, a estimé le chef du gouvernement.

Répondant à une question sur les élections, Mehdi Jomâa a indiqué que le rôle du gouvernement n'est pas d'organiser les élections mais de réunir les conditions propices à l'instance électorale pour qu'elle puisse s'acquitter de cette mission.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara