Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



Abdelmajid Benjelloun - publié le Mercredi 9 Avril à 10:42

La Coopération du Maroc avec l 'Afrique Sub Saharienne

Une voie royale a suivre et a consolider






Le Maroc politique représenté au plus haut niveau par SM Mohamed VI conforte celui économique en vue de dynamiser, davantage que par le passé, les relations historiques de coopération, sur tous les plans ,avec les Pays de l' Afrique de l'Ouest et notamment ceux francophones .

SM Mohamed VI , appelé à juste titre " l' AFRICAIN " a donné a ces relations fraternelles de coopération un nouvel élan sur les plans humanitaire , sécuritaire et religieux confortant ainsi celui économique .

En effet ses dernières visites d Etat et ou d'Amitié en AFRIQUE notamment de l’ouest et centrale et  qui ont dure 20 jours  en Février Mars 2014  et qui ont permis au total  de signer  82 accords de coopération mutuellement féconde et ce au Mali, en Côte d ‘Ivoire, en République de Guinée Conakry et au Gabon ont connu également un grand succès, laissant un impact sans précédent pour un chef d ' État Africain.

Le Maroc pays quasi émergent, situé a l’entrée Sud de l Union européenne,  avec laquelle il a du reste signé  récemment un accord de libre échange plus avance " ALECA" et par ailleurs d autres accords  également de même nature avec la Tunisie, l ' Égypte et la Jordanie dit " Accord d ' Agadir" et enfin avec la Turquie et les USA se propose d apporter une coopération fraternelle mutuellement féconde aux Pays d' Afrique Sub Saharienne.

Cette coopération doit transcender la barrière naturelle du Sahara lequel constitue le prolongement géographique du Maroc, presque jusqu’ aux confins de certains pays de la Région, ceci  afin d insérer dans la mondialisation leurs économies respectives par le biais du renforcement du partenariat entre leurs entreprises les plus dynamiques.

Il s' agit , entre autres, de permettre à nos entreprises respectives , après leur mise a niveau si nécessaire , de satisfaire aux exigences du marché international en termes de productivité , de qualité , de rentabilité , de souplesse et de réactivité .

Les domaines de coopération sont, a titre non limitatif , les infrastructures de base et notamment les routes et pistes rurales , les barrages y compris ceux colinéaires , les aéroports et ports , les télécommunications, le transport aérien et ou maritime, l' eau , l ' électricité , la santé , l’éducation notamment religieuse , la formation professionnelle , l’ agriculture , la pêche et également la valorisation sur place des produits agricoles et de la pêche et des produits miniers en vue de couvrir les besoins locaux et d' en exporter les excédents.

Les investissements marocains en Afrique se sont développés très sensiblement ,  depuis le nouveau règne de SM Mohamed VI , qui ne cesse de contribuer par ailleurs à ramener la Paix et la sécurité , notamment au MALI , et en CENTRAFRIQUE , comme l’  a fait du reste avec succès  , feu son père SM Hassan II , en RDC , au LIBERIA , en SIERA LEONNE et en SOMALIE .

Les investisseurs marocains en Afrique sont , à titre non exhaustif , la RAM , MANAGEM , SOMAGEC , ISCAE, l 'ONEE, la BMCE , ATTIJARI WAFABANK , La BCP , MAROC TELECOM, la CDG , l' OCP, ADDOHA , ALLIANCE , SAHAM FINANCE , HOLMARCOM, STROC INDUSTRIE, CIMENTS DE L'ATLAS , CIMENTS D ' AFRIQUE , CEMA BOIS , STROC INDUSRTRIE, HPS, INVOLYS, S 2M , YNNA HOLDING , SMYRI BTP , MOULINS D  'AFRIQUE ....

L ' avancée en matière de coopération avec les Pays de l'Afrique de l 'Ouest est sensible et de plus en plus appréciée partout en Afrique ou le Maroc pays modéré , stable , en développement jouit de l 'estime et du prestige que lui confère son aide reconnue , sous le règne du regrette SM Mohamed V, aux mouvements de libération de la colonisation de la Région et des progrès très sensibles sur les plans économique et social qu’ il a réalisés, depuis l'avènement du règne de SM Mohamed VI.

Feu SM Hassan II a déclaré,  pour marquer pour l’Histoire, la position géo stratégique exceptionnelle du Maroc qui peut servir, comme un hub Financier et d investissements, notamment, via CFC, entre les autres continents et l'Afrique .

" Que le Maroc est comme un arbre qui puise ses racines en Afrique , alors que ses feuillages bruissent aux vents de l Europe "

Feu le Président Sékou Toure , compagnon de libération du regrette Mohamed V , et   père de l indépendance de la République de Guinée Conakry en 1958 , a déclaré de son côté , en devin éclairé , lors d ' une visite d État a Rabat :

" Qu’ il ya bien des royaumes qui sont mieux que des Républiques "

Et le temps lui a bien donné raison en ce qui concerne le Maroc.

 Lors de la visite d État de SM Mohamed VI a Conakry SE le Président de la République de Guinée et  chef de l’Etat, Alpha Condé, en hommage à notre regrette Roi SM Mohamed V, a  baptisé le Palais des Nations à Conakry, du nom du père de l'indépendance marocaine, ce qui est très significatif de la permanence voire le renforcement de la solide amitié entre les deux peuples frères liés par l'histoire car ayant  été a la base,  lors de la conférence de Casablanca, en tant que membres  fondateurs avec  8 autres Pays, de la création en 1963 de l’OUA devenue par la suite l’UA.
 
D’ailleurs et pour l’Histoire, feu SM Hassan II avait décidé  au nom du Maroc de prendre en charge et ce a titre d’aide à la Guinée sœur, pour l’organisation du Sommet de l’OUA, la totalité du financement de la construction à Conakry de 55 Villas belles résidentielles bien agencées et équipées , pour les besoins de séjour des chefs d’Etats et ou de gouvernements invités au sommet, qui devait se tenir en AVRIL 1984, dans la capitale du Pays.
 
Hélas ce sommet, n’ a pu avoir lieu comme prévu, en raison du décès  subit, quelques semaines auparavant, de feu le Président Sékou Touré  grand ami  de Mohamed V et du Maroc et  qui devait en assurer la Présidence, raisons pour lesquelles l’Etat guinéen a baptisé le quartier ou ont été construites en plein centre de Conakry, 50 villas d’entre elles, CITE DE L’OUA et par la suite CITE DES NATIONS.

Ainsi le Maroc, pays très attaché à la fois à son africanité et à son intégrité territoriale, est désormais appelé, davantage que par le passé, à jouer le rôle d'interface, voire de tête de pont, entre L'UE, les USA, les Pays de la Région MENA et l'Afrique, dans le respect de l’authenticité africaine et des intérêts bien compris de tous ses partenaires.

Abdelmajid Benjelloun
Vice Président de l'IMRI



               Partager Partager