Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G



Dr Ben Kirat - publié le Samedi 25 Avril à 10:15

La Bataille des Dardanelles dans la péninsule de Gallipoli






La Bataille des Dardanelles dans la péninsule de Gallipoli
C’est la victoire de l’Empire Ottoman sur la France et ses Alliés qui a suscité l’argument de génocide, car la France ne veut pas admettre sa défaite et détourne cette défaite en génocide. Si de génocide s’agit-il, il ne fallait pas l’évoquer pendant cette période de recueillement pour certains, et de victoire pour d’autres. Or l'arrogance française pour couvrir 250000 de morts dans le camp des alliés, elle évoque le génocide, mais à vrai dire ce n'est pas le génocide des arméniens qui les concerne, mais le génocide des français et ses alliés qui est sous-entendu.

En outre, faut-il bien revoir la Convention sur le Génocide qui ne date que de 1948; il y a vraiment du travail objectif et non de haine, de sentimentalité ou d’émotion à faire et c’est à la communauté internationale de décider et non laisser cette décision au caprice de chaque état pour propager sa politique de déviation de la réalité du marasme économique actuel et de se vanter de la gloire d’un empire déchu et démodé et qui s’envole en l’air depuis Suez 1956 et disparu avec la déclaration de Harold Macmillan, ‘The Wind of Change’. Ou tout simplement certains pays comme la France, sous Salkozy et Hollande, veulent lâcher leur haine contre un état quelconque, ce qui n’est rien de nouveau pour les psychologues lorsqu’ils désignent ce comportement de ‘biais d’auto-complaisance’ ou ‘self-serving bias’, pour rendre tout malheur qui nous arrive, c’est la faute des autres et tous les succès qui nous arrivent sont le résultat de notre brillant effort. Alors pour remédier à cette arrogance, il faut bien avoir recours aux principes de John Rawls, ‘Derrière le voile de l’ignorance’ – «Behind the Veil of Ignorance», pour mieux servir la raison humaine.

Voilà pourquoi Hollande (Salkozy avant lui) essaye de faire oublier la défaite cuisante de la France et de ses alliés y inclus les soldats marocains qui ont perdu la vie dans cette sale guerre entre européens chrétiens. Voilà la haine qui a nourri Henri Gouraud au Levant et d'en vouloir à Salah Eddine et à l'Islam comme il l’a évoqué pendant son commandement au Levant sous mandat français avec des forces musulmanes d’Afrique du Nord et du Sénégal, car la France de ses canailles et des lâches politiques, comme Salkozy, ne combat qu’avec les forces étrangères des colonies. Voilà la lâcheté de l’UE qui veut envoyer des patrouilleurs militaires pour abattre les sans-papiers et demandeurs d’asile, ces victimes qu’ils ont eux-mêmes créées par leur sale guerre du néo-colonialisme, mais sont incapable de s’engager en Syrie, en Iraq, au Yémen, en Libye, au Nigeria ou en Somalie… Ils veulent achever ces cibles faibles, mais avec une armée aussi puissante, comme celle de l’Empire Ottoman, ou Russe maintenant en Ukraine, ils tâtonnent.

Les Ottomans les ont fait vivre la misère et savourer la défaite, qui se réalisera et se prolongera vers le Maroc, la Tunisie, l’Algérie et finalement l’effet du domino qui provoquera la chute de l’emprise colonial.

Le cri de Gouraud, "Saladin! Réveille-toi! Nous sommes revenus!" Mais Gouraud a déjà subi sa défaite contre les musulmans à la Bataille des Dardanelles qu’il veut oublier, et certainement, à armes égales, comme l’était aussi avec Salah Eddine lorsqu’il écrasa l’armée des Croisés à la bataille de Hattin, le 4 juillet 1187, ‘le général Gouraud n’aurait rien perdu de son abyssale imbécilité’, mais beaucoup de son arrogance comme l’a fait de Gaulle, Salkozy et maintenant ce mou de François Hollande.

C’est cet islam qui a écrasé les français et ses alliés à la bataille des Dardanelles que tous veulent oublier et surtout ses généraux comme Gouraud, qui veut se venger sur les morts en se rappelant bien des croisades et la Victoire de Saladin et prend sa revanche sur le tombeau de ce héros et intellectuel musulman de grande sagesse que les Anglais lui témoignent. Les morts ne peuvent pas se battre physiquement mais ne cessent de hanter les Gouraud.

Le jour du 25 avril 1915 marque le début de la bataille et 9 janvier 1916 marque la VICTOIRE finale de l'Empire Ottoman. C’est de cette victoire que s'est nourri la haine des musulmans et la propagande des media et de certains hommes politiques déchus pour camoufler la défaite constante des français en Europe, non seulement celle de 1830, de Waterloo ou l'occupation allemande de la France, mais toute l’histoire des guerres française, du Vietnam à l’Algérie et aux Amériques.


               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles