Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mardi 5 Avril à 10:57

La 22ème édition du Festival de Fès des Musiques Sacrées rend hommage aux femmes fondatrices dans l'histoire du Maroc



Paris - La 22ème édition du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde, qui se déroulera du 6 au 14 mai prochain sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, sera une occasion pour rendre hommage aux femmes fondatrices qui ont marqué de leur empreinte l'histoire du Maroc, a indiqué le président de la Fondation Esprit de Fès et du festival, Abderrafie Zouiten.



Abderrafie Zouiten
Abderrafie Zouiten
Lors d'une rencontre tenue lundi soir au Sénat français pour la présentation de cette édition, placée sous le thème "Femmes Fondatrices", M. Zouiten a souligné que les femmes ont joué un rôle important dans l'histoire du Maroc et dans son progrès, ajoutant que cette édition mettra à l'honneur la création culturelle et artistique féminine.

Il a, dans ce sens, cité le rôle symbolique de Kenza El Awrabiya, épouse de Moulay Idriss à l'origine d'une unification et d'une fusion entre les éléments amazighe et arabo-musulman, qui a constitué le socle de l'identité marocaine, ainsi que l'oeuvre de Fatima Al Fihriya qui a fondé l'Université Al Quaraouiyine, haut lieu du savoir et enseignement islamique qui illumine depuis le moyen âge la capitale spirituelle du Maroc.

Outre sa thématique inédite, cette édition verra également l'introduction d'un nouveau concept, consistant à dédier, dorénavant, chaque édition à un pays ami, a noté le président du festival, précisant que l'Inde a été choisie cette année pour son histoire millénaire et la foisonnante diversité de ses cultures.

Le festival va également permettre à de nouveaux talents marocains, notamment parmi les jeunes les plus prometteurs, de s'exprimer et mieux se faire connaitre, a-t-il indiqué, relevant, au titre des innovations, l'organisation des "Journées de Fès" dans le cadre du Forum du festival, en partenariat avec le groupe médiatique l'Obs-Le Monde, ce qui assurera aux débats pertinence et richesse et à la ville de Fès davantage de rayonnement, avec en outre un hommage qui sera rendu à la mémoire de la sociologue Fatima Mernissi.

De son côté, l'ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, a salué le choix judicieux de la thématique de cette édition, qui met la lumière sur le rôle primordial des femmes dans le développement de la société et la transmission de la culture, du savoir et de l'identité au fil des générations.

Il a aussi mis en exergue le rôle important de la femme dans la société marocaine moderne, favorisé par de grands acquis réalisés sous l'égide de SM le Roi Mohammed VI, dont le Code de la famille et la Constitution de 2011 consacrant le principe d'égalité homme/femme.

D'autre part, M. Benmoussa a mis l'accent sur le cadre de ce festival, à savoir la Médina de Fès, qui reflète la richesse de la civilisation et du patrimoine marocain, soulignant qu'un important programme de restauration et de réhabilitation est mis en œuvre pour préserver et embellir les monuments de cette ville historique.

Pour sa part, le président du groupe d'amitié d'amitié France-Maroc au Sénat, Christian Cambon, a salué le rôle du festival en tant que lieu de création, de dialogue et de rencontre entre l'Orient et l'Occident, estimant que la culture et la liberté sont des indicateurs du progrès des sociétés.

Ce festival est d'autant plus important qu'il est organisé au Maroc, pays résolument ouvert et tolérant et qui constitue un îlot de stabilité et de sécurité dans une région déstabilisée par les conflits et la menace terroriste, a-t-il ajouté.

L'ouverture du 22ème Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde aura lieu dans le majestueux espace de Bab Al Makina avec le spectacle "Un ciel plein d'étoiles", foisonnante création relatant, sur le mode métaphorique, les destinées de femmes légendaires, de leurs rêves et combats.

Ce même site accueillera le lendemain une deuxième création dédiée à la musique traditionnelle indienne, en guise de prélude à l'accueil que réserve le Festival à l'Inde, pays ami, invité de cette édition.

Au total, quelque 140 artistes venant d'une vingtaine de pays animeront les spectacles dans des sites emblématiques de Fès, comme Bab Al Makina, les jardins Jnan Sbil, Dar Tazi, Dar Adiyel et la place Boujloud.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara