Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 21 Avril à 11:17

La 21è édition de la Semaine scientifique et culturelle de l’étudiant à Marrakech, une occasion pour encourager les projets innovants à dimension environnementale (Doyen de la FSSM)



Marrakech - La 21ème édition de la Semaine scientifique et culturelle de l’étudiant (SEMET21) initiée sous le thème "Environnement, changements climatiques et développement durable", constitue une occasion idoine pour encourager les projets innovants, développés par des étudiants, à dimension environnementale, a relevé, mercredi à Marrakech, le Doyen de la Faculté des Sciences Semlalia – Marrakech (FSSM), Hassan Hbid.



Intervenant à l'ouverture de la SEMET21, qui se tient du 20 au 23 courant, M. Hbid a fait savoir que la FSSM à travers cette manifestation veille à consacrer la culture de la protection et la préservation de l'environnement chez les étudiants et étudiantes de la FSSM ainsi que chez ceux des autres établissements supérieurs, tout en évaluant leurs créativité et esprit d’innovation en dehors du cursus estudiantin.

Il a également souligné que le choix du thème est d’autant plus judicieux qu’il permettra, grâce aux participations substantielles des enseignants chercheurs et des différents partenaires aux activités de la SEMET21, de favoriser chez l’étudiant une prise de conscience de l’ampleur des enjeux et défis imposés par les changements climatiques et de l’importance que revêt la dimension environnementale dans le développement durable.

M. Hbid a aussi indiqué que cette manifestation de la culture scientifique, joue un rôle principal dans le développement des compétences des étudiants des différents établissements de l’Université Cadi Ayyad et constitue une tribune d’expression et de communication des étudiants à travers la présentation des posters, d’exposés et des procédés expérimentaux, ainsi que des activités artistiques et sportives.

Pour sa part, l'attachée de coopération au niveau de l'Institut français, Claude Buono, a fait savoir que son organisme, membre du comité d'organisation, soutient cette manifestation scientifique et citoyenne qui renforce l'esprit de la préservation de l'environnement chez les étudiants à travers des projets qui favorisent le développement durable et préservent les équilibres environnementaux.

Elle a également précisé que ces journées portes ouvertes seront clôturées par la remise de prix aux lauréats des concours organisés lors de cette manifestation et dont les contributions et projets seront distingués.

Quant à Maryam Nkhaili, étudiante de la filière Génie Réseaux et Télécoms à l’École nationale des sciences appliquées ENSA-Marrakech, elle s'est félicitée de cette semaine scientifique qui traite des enjeux et défis environnementaux et valorise les contributions des étudiants à travers des activités parallèles au programme d’enseignement et de formation.

Elle a également précisé que sa contribution à cette manifestation s’effectue à travers un projet intitulé "réduisons nos consommation d’énergie !" ainsi qu’un portail web dédié à la même thématique, qui consacrent l’utilisation des énergies renouvelables et l’adaptation des comportements du consommateur.

Cette manifestation dont le thème retenu s'inscrit en marge des préparatifs engagés par le Maroc pour accueillir la COP22 à Marrakech en novembre prochain, prévoit l'organisation de conférences grand public, des ateliers et des stands qui seront animés par d’éminents chercheurs marocains et français.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara