Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Ahmed Addou - publié le Mardi 8 Juillet à 11:39

L’orgueil d'Iblis






Le Messager de Dieu (saws) a dit : « Allah m’a commandé de vous enjoindre la modestie afin que personne ne se prétende supérieur aux autres, ni ne les traite injustement » (Mouslim).
En effet, tout croyant est censé savoir que l’orgueil est un péché capital. C’est ce vice fatal qui a provoqué la chute et le bannissement d’Iblis, comme nous le révèle Dieu dans le Saint Coran :
« 71. Quand ton Seigneur dit aux Anges : "Je vais créer d'argile un être humain.

72. Quand Je l'aurai bien formé et lui aurai insufflé de Mon Esprit, jetez-vous devant lui, prosternés".

73. Alors tous les Anges se prosternèrent,

74. à l'exception d'Iblis qui s'enfla d'orgueil et fut du nombre des infidèles.

75. (Allah) lui dit : "Ô Iblis, qui t'a empêché de te prosterner devant ce que J'ai créé de Mes mains? T'enfles-tu d'orgueil ou te considères-tu parmi les hauts placés?"

76. "Je suis meilleur que lui, dit [Iblis,] Tu m'as créé de feu et tu l'as créé d'argile".

77. (Allah) dit : "Sors d'ici, te voilà banni;

78. et sur toi sera ma malédiction jusqu'au jour de la Rétribution».
(Sourate SAD / Versets 71-78).

L’orgueil est à n’en pas douter, une maladie du cœur. Le Coran et la Sunnah s’attaquent à la racine du mal en rappelant à l’être humain son origine (boue, argile, une goutte de liquide sans valeur…) pour qu’il n’ait aucune raison de se croire supérieur et d’être arrogant.
Le mot « orgueil » en arabe se dit « kibr » et vient du verbe « kaboura » qui signifie « grandir ». Parmi les noms de Dieu, il y a « Alkabir », « Le Très Grand », de même que « Almoutakabir », « L’Orgueilleux ». Le mot « kibriya » veut dire ‘ « grandeur, majesté » ; il est l’un des attributs de Dieu, le Tout-Puissant. L’orgueil et la grandeur ne s’appliquent qu’au créateur et ne conviennent pas aux créatures.
L’orgueil est de deux sortes : l’orgueil envers la vérité et l’orgueil envers les créatures. D’ailleurs, le Prophète (saws) dans l’un de ses Hadiths, en a donné la définition suivante :
« L’orgueil, c’est le manque de reconnaissance envers la vérité et le mépris des hommes » (Mouslim).
L’orgueil envers la vérité veut dire la refuser et s’en détourner. Le mépris de la vérité signifie aussi le fait de se croire au-dessus de la vérité. Le mépris des gens réside dans le fait de rabaisser ses semblables, de voir les autres comme s’ils n’étaient rien et de se croire au-dessus d’eux.
Des dizaines et des dizaines de versets coraniques et de Hadiths nous mettent en garde contre ce grand péché, contre cette grave maladie du cœur et contre ce poison mortel qu’on appelle l’orgueil, signe de perte pour l’être humain.
Nous nous limiterons à quelques versets et à quelques Hadiths.
Allah dit dans ce sens :
« Et ne détourne pas ton visage des hommes et ne foule pas la terre avec arrogance car Allah n’aime pas le présomptueux, plein de gloriole » (Sourate Luqman / V.18).
« Et ne foule pas la terre avec orgueil : tu ne sauras jamais fendre la terre et tu ne pourras jamais atteindre la hauteur des montagnes » (Sourate Al Israe / V.37).
« J’écarterai de Mes Signes ceux qui, sans raison, s’enflent d’orgueil sur terre. Même s’ils voient tous les signes, ils n’y croient pas. Et s’ils voient le bon sentier, ils ne le prennent pas comme sentier. Mais s’ils voient le sentier de l’erreur, ils le prennent comme sentier » (Sourate Al Araf / V.146).
« Ainsi, Allah met un sceau sur le cœur de tout tyran orgueilleux » (Sourate Ghafir / V.35).
« Cette demeure dernière, nous la réservons à ceux qui ne cherchent ni à s’élever sur terre, ni à y semer la corruption » (Sourate Al Qasas / V.83).
Passons maintenant aux Hadiths du Prophète (saws) :
« N’entre pas au paradis celui dont le cœur contient un atome d’orgueil ».
« Celui qui s’abaisse pour Allah d’un degré, Allah le relève d’un degré jusqu’à ce qu’il arrive au niveau le plus haut ; et celui qui s’enorgueillit d’un degré, Allah l’abaisse d’un degré jusqu’à ce qu’il arrive au niveau le plus bas ».
« Ne vous informerai-je pas sur les habitants de l’Enfer ? Ce sont les cruels, les dépravés et les orgueilleux ».
« Les orgueilleux seront rassemblés au Jour du jugement ; ils auront la taille de petites fourmis, sous la forme d’hommes. L’humiliation les couvrira de toutes parts ; ils seront conduits dans une prison de l’Enfer nommée Boulasse. Le feu les couvrira, on les abreuvera de la sanie produite par les brûlures des gens de l’Enfer ».
« Il est en Enfer, une terre réservée aux orgueilleux et que l’on nomme Saqar. Une fois, cette terre se plaignit à Dieu de sa chaleur et demanda à respirer. On lui permit de respirer et elle brûla les enfers ».
Dans un Hadith Qoudoussi, Dieu nous met en garde :
« L’orgueil est Mon manteau et la grandeur Mon habit ; celui qui Me dispute l’un d’eux, Je le jetterai en Enfer (et dans une autre version : Je l’anéantirai) ».
Contrairement à l’orgueil qui déforme la réalité par une exagération du Moi, un gonflement de l’ego disproportionné, l’humilité nous ramène à ce que nous sommes en vérité : prise de conscience de nos limites et de nos imperfections.
L’humilité, c’est savoir à l’avance qu’on peut se tromper, qu’on peut chuter, parce que personne n’est infaillible, personne n’est parfait, personne n’est irremplaçable.
L’humilité est l’une des vertus morales les plus louables. Le Saint Coran décrit ainsi ceux qui jouissent de cette vertu :
« Les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre et qui, lorsque les ignorants s’adressent à eux, disent : Paix ». (Sourate Al Furqân / V.63).
Le meilleur exemple de modestie et d’humilité nous est donné par le Messager d’Allah (saws) qui disait souvent :
« Je suis un serviteur, je mange comme un serviteur et je m’assieds comme s’assied le serviteur ».
On raconte aussi qu’un jour, un homme vint rencontrer le Prophète (saws) ; mais dès qu’il le vit, il se mit à trembler de tous ses membres. Le Prophète lui dit alors d’un ton humble et rassurant :
« Calme-toi, je ne suis point un roi. Je ne suis que l’enfant d’une femme qui mangeait de la viande sèche à la Mecque ».
Pour terminer en beauté cette réflexion sur l’orgueil, rien de mieux que la prière.
Ô Allah ! Ô Maître du trône ! Fais de moi un humble ; rappelle-moi toujours que je ne suis qu’un simple mortel qui subit l’épreuve de la vie et que c’est vers Toi que je retournerai. Préserve-moi de tout orgueil et de toute fatuité.
Ô Allah ! Ô Seigneur des cieux et de la terre ! Fais que je vive modeste, que je meure modeste et que je fasse partie le Jour du jugement du nombre des modestes. Amen !

AHMED ADDOU
Enseignant à Oujda


Tagué : Ahmed Addou

               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles