Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



Hamid Soussany - publié le Samedi 1 Septembre à 12:42

L'indispensable dialogue avec le CCME




Nice - Je me réjouis du dialogue amorcé, à l’initiative du CCME, avec des acteurs associatifs de l’immigration marocaine, dans une démarche d’écoute et de réconciliation, bien que ce terme est considéré par certains comme non-approprié.



L'indispensable dialogue avec le CCME
D’abord c’est un dialogue responsable, car sans conditions préalables, c’est aussi un dialogue courageux car initié probablement par celui qui a été le plus attaqué parmi les responsables du CCME. Je le dis avec aisance, car, j’ai été parmi les premiers ‘’ opposants’’ au CCME, et parmi les plus virulents, mes écrits peuvent l’attester. Personnellement , je ne suis demandeur de rien, ma seule demande aujourd’hui est celle de sortir de cette crise, de cette posture stérile et de saisir cette occasion de la main tendue afin de conjuguer nos énergies, nos expériences au service de la communauté marocaine de de l’étranger. Et pour y parvenir, il va falloir que chacun d’entre nous fasse d’abord un travail sur lui même, sur le ‘’ moi’’, laisser de côté ‘’l égo’’..il est certain que de ce côté là, certains dont l’égocentrisme est très développé, doivent fournir plus de travail sur eux mêmes que d’autres..il nous faudra oublier les rancunes et être plus réceptifs à l’autre. Car, un dialogue c’est d’abord l’écoute où il n’ y a ni perdant ni gagnant.

Chacun d’entre nous doit bien comprendre, que l’immigration marocaine a besoin de tous ses cadres, qu’il est temps de mettre fin à cette attitude auto-destructrice qui prédominait jusqu’à présent, je ne reviendrai pas sur les erreurs des uns, et les excès des autres. Mais je dis tout simplement, que j’ai toujours dénoncé la politique d’exclusion et le déficit de dialogue qui caractérisaient le conseil de la communauté marocaine de l’étranger, aujourd’hui ce même conseil semble vouloir tourner la page de la discorde avec ses opposants, je salue et je soutiens cette initiative qui répond au fond à nos demandes et je refuse l’enfermement dans une obsessionnelle posture schizophrène.

Force est de reconnaitre que l’écrasante majorité des MRE ne comprenne rien et se désintéresse d’ailleurs de ces chamailleries qui ont entourés le CCME, ce qu’ils attendent des responsables du CCME et des responsables associatifs c‘est de poser et de régler les problèmes réels qu’ils rencontrent dans les pays d’accueil comme dans le pays d’origine. Notre responsabilité est d’être capable de le faire.

Bien entendu c’est le libre choix de chacun de s’inscrire ou pas dans cette démarche d’ouverture et de dialogue initié par le CCME, mais je le dis sur un ton solennel mais également dans une démarche autocritique : la divergence doit s’exprimer dans le respect de chacun, sans insulte ni diffamation. Dans ce registre précis chacun assumera sa responsabilité.

Je sais déjà que ce dialogue amorcé, dicté par l'intérêt général, est entrain de jeter des ponts vers des rencontres et des projets prometteurs, je me passionne personnellement pour cet indispensable dialogue pour tous ceux qui ont la prétention de servir la communauté marocaine de l’étranger.

L’avenir nous dira que nous avons eu raison de le faire, pour retrouver plus de solidarité et plus de fraternité parmi nous et auprès de la communauté. Je ne peux m’inscrire que dans ce projet et dans rien d’autre.


Tagué : Hamid Soussany

               Partager Partager