Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Cherif CHEBIHI HASSANI - publié le Vendredi 1 Août à 22:54

L’image de l’Arabe






L’image de l’Arabe et du Musulman devient plus laide de jour en jour dans les médias américains. Cela n’importerait pas beaucoup. Ne sont pas les médias américains les plus populaires et les plus puissants du monde. Quelle frustration de s’asseoir de l’autre coté et regarder les différents éléments, les politiciens, les fonctionnaires, les commentateurs et autre de ce genre, tout d’un esprit, d’une inclination sans exception. Les scènes des incidents et des victimes de missiles de Hamas remplissent les petits écrans sur chaque canal d’informations. La forte condamnation d’une telle brutalité et d’une sauvagerie est rapide et sans fin. La mort d’un Israélien est bien regrettable.

Alors qu’un tel carnage est inexcusable et impardonnable, pourquoi la mort d’un Palestinien provoque peu ou pas de sympathie ou d’intérêt ? Les médias américains ont raffiné et pollué la distorsion de l’image des Arabes, en les peignant comme de vilains bruts, violents ou terroristes intolérants. Pas un mot de compassion ou d’indignation n’a été exprimé au sujet des sans abri, des palestiniens indigents fuyant les balles israéliennes à travers le désert. Nous avons longtemps espéré contre toute espérance qu’une approche impartiale serait adoptée par les États-Unis, mais peu importe la fréquence et le degré d’actes de violence contre les palestiniens, les États-Unis offrent le soutien aveugle. Pourquoi est-ce grand bastion de justice et de droits de l’homme, commet toujours une telle injustice ? Pourquoi permet-on à Israël continue son génocide à Gaza sans craindre de répercussions ? Seuls les États-Unis, ou pour être plus précis, le peuple américain peut apporter une certaine impartialité et une politique plus équilibrée à la région. Il y a une lueur d’espoir à l’évolution d’un public plus averti et perspicace. Le battage publicitaire constant et tollé que Israël n’est qu’une terre petite, impuissante, isolée entourée par l’adversité ne tient plus la moutarde. Les Américains sont maintenant bien conscients qu’Israël peut prendre bien soin de lui-même, en temps de, paix ou de guerre. L’idée de la création d’un État juif en tant que patrie pacifique pour le peuple juif persécuté n’est plus la réalité. Il a évolué pour devenir une grande puissance militaire avec 300 armes nucléaires, et les moyens de leur livrer et détruire tous ses voisins. Pourtant il y a l’indignation quand l’Iran envisage de développer l’énergie nucléaire. Les États-Unis doivent être équitables, le reste du monde occidental, sont disposé à la censure et à la sanction à chaque tour. Les États-Unis ont eu recours à son droit de veto pour empêcher des centaines de résolutions concernant Israël de poser à travers le conseil de sécurité. N’est-ce pas une raison suffisante pour Israël de ne pas faire attention à toutes voix condamnant ses actes ?

Israël a bombardé régulièrement et vigoureusement des cibles palestiniennes à Gaza, en détruisant des maisons, des abris et chasser ses citoyens, mais où sont-ils censés y aller ? Cette bande de terre entre le désert et la mer a été baigné de sang humain depuis des décennies et vainement. Aucune paix durable n’a été accomplie par les Israéliens, aucune partie sécurisée n’a été établie pour les Palestiniens. Ils continuent à se traquer dans cette malheureuse bande de terre, sans vainqueurs et sans perdants, dans une chasse infructueuse sans valeur. Le conflit se poursuit, le carnage aussi. Benjamin Netanyahu a fait compagne sur la promesse qu’il ne permettrait jamais un Etat palestinien indépendant, mais les médias présentent un chef de file national qui ne cherche que la paix et la sécurité pour son peuple. Les attaques racistes contre les Palestiniens perdus à Gaza et ailleurs, les condamnent à demeurer sans foyer pour des générations. Combien de temps va durer ? Tant que l’injustice existe, il y aura dissidence. La punition pour toute mesure de représailles, l’emporte de loin le crime et pourrait surmonter droit et la crucifié. Journaliste américain chevronné James Mc Cartney a écrit : « Ma conviction personnelle que ses médias dans leur ensemble dans le monde occidentale avait fait un travail adéquat dans les rapports du Moyen-Orient. Il n’aurait pas été nécessaire pour les palestiniens de recourir à la violence afin de présenter leur cause, pourquoi est-ce si difficile de comprendre ? Quel est l’ordre du jour caché derrière la partialité des médias ?

La guerre médiatique sur le terrorisme a été menée contre les Arabes, tous les Musulmans. Sur l’Islam lui-même, plutôt que sur quelques fondamentalistes radicaux. Leur ordre du jour est défini par le racisme et les préjugés, générant haine, violence en étendant la destruction de violence et de la distorsion. Pourrait-il être que le puissant lobby juif qui se cache derrière les médias de travers soit complètement aveugle et sans conscience. Il est temps pour les médias à assumer la responsabilité et de s’abstenir de diffuser la haine et la contrevérité. Avec les médias qui contrôlent totalement nos vies, il est difficile d’échapper à son influence de la première enfance à la vieillesse. Une mère de Gaza pleure son enfant mort tout autant qu’une mère israélienne. Est-ce que les médias le reconnaissent ?

« Il est humain de haïr ceux qui nous ont blessés » Tacile, Cornelius (c55-117)



               Partager Partager


Commentaires

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles