Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Samedi 26 Mars à 10:14

L'exercice maroco-espagnol "Gate to Africa", un "modèle de la coopération régionale" en matière de sécurité nucléaire (Portail)



Washington - L'exercice maroco-espagnol sur la sécurité du transport, par voie maritime, d'une source radioactive du Port d'Algesiras (Espagne) à celui de Tanger-Med "Gate to Africa", organisé du 27 au 29 octobre dernier, constitue un "modèle de la coopération régionale", écrit vendredi le portail +www.nss2016.org+ consacré au Sommet sur la sécurité nucléaire qui aura lieu les 31 mars et 1er avril à Washington.



Cet exercice, le premier du genre en collaboration avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), représente un "modèle de la coopération régionale pour mettre en place des partenariats en matière de sécurité nucléaire", lit-on dans une note de présentation qui revient sur le communiqué conjoint publié par le Maroc et l'Espagne à l'issue de cet exercice.

"Gate to Africa" a permis d'améliorer les capacités des deux pays en termes de réponses à apporter pour faire face à une situation d'urgence accidentelle ou provoquée par un acte criminel ou terroriste avec des conséquences radioactives.

Selon le communiqué conjoint, "Gate to Africa" constitue une contribution "importante" aux efforts déployés dans le domaine de la sécurité du transport maritime dans le détroit de Gibraltar, ainsi qu'au travaux du 4è Sommet sur la sécurité nucléaire de Washington.

Premier de son genre avec l'AIEA dans le domaine du transport des sources radioactives, l'exercice "Gate to Africa" avait pour objectifs d'évaluer et d'améliorer les capacités en matière de coordination, de concertation, de gestion de crise et d'organisation de réponse à une situation d'urgence radiologique déclenchée par un acte criminel ou terroriste.

L'exercice, qui a connu la participation d'une soixantaine d'observateurs des Etats membres de l'AIEA, a été organisé en deux phases. La première phase sous forme d'un exercice en salle qui a examiné les arrangements internationaux applicables, dans le domaine du transport des matières radioactives, ainsi que les réponses des autorités compétentes face à une menace terroriste. La deuxième phase a consisté en une simulation en Méditerranée pour répondre conjointement à un acte criminel dans les eaux territoriales des deux pays séparant Algesiras et Tanger-Med, impliquant les services de sécurité du Maroc et de l'Espagne pour faire face à cette attaque et tester leur mécanisme de coordination et de réponse.

L'exercice "Gate to Africa" est une contribution substantielle au renforcement du régime international de la sécurité nucléaire, ainsi qu'aux travaux du 4è Sommet sur la sécurité nucléaire prévu la semaine prochaine dans la capitale fédérale américaine

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara