Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G


MAP - publié le Mercredi 27 Mai à 09:45

L'érudit marocain Hassan El wazzan , dit Léon l'Africain, s'invite au forum de Fès



Fès - Le Forum de Fès "une âme pour la mondialisation " a focalisé mardi son débat sur le parcours et les œuvres de l'érudit marocain du 16éme siècle Hassan El Ouazzane, dit Léon l'Africain.



Lors d'une rencontre débat sur la thématique "Hassan Al Wazzan (Léon l'Africain) ", des anthropologues et des historiens de divers horizons ont passé en revue le parcours exceptionnel de ce grand voyageur, nomade et érudit marocain , depuis sa naissance en Grenade ( Andalousie ) à Tombouctou, en passant par Fès, sa ville de prédilection , et celle de Rome (Italie ), terre de son enlèvement et son emprisonnement par des pirates.

Ils ont également fait savoir que son œuvre " Description de l'Afrique " a constitué pour les Européens de la Renaissance une source majeur de connaissance du continent africain, ajoutant qu'il a fait des aventures dangereuses et fructueuses pour découvrir le monde et les civilisations de l'époque.

S'exprimant à cette Mme Oumelbanine Zhiri, prof de littérature française et comparée à l'université de Californie à San Diego aux Etats unis a mis l'accent sur l'ouvrage de Hassan El wazzan relatif à la géographie africaine , notant que l'érudit marocain du 16éme siècle a élaboré aux profit des européens une toponymie très précise sur le Maghreb particulièrement sur le Maroc à travers la description des lieux particulièrement ceux de la ville de Fès.

Mettant en valeur la contribution de cette figure marocaine au savoir et à la géographie, la chercheuse marocaine a fait observer que Hassan El wazzan avait une grande influence en Europe jusqu'' au 19eme siècle. Il a fait la description de l'Afrique qui était à l'époque méconnue et considérée comme lieu primitif, a relevé Mme Zhiri.

De son côté, Madeleine Dobie, prof de lettres à l'université de Columbia de New-York et spécialiste des écrivains francophones du Maghreb , a souligné que depuis une vingtaine d'années les historiens et les écrivains commencent à se pencher sur la figure de Léon l'africain, notant que cette recherche témoigne d'un regain d'intérêt pour les relations interculturelles en méditerranée au début de l'époque moderne.

Le Forum du festival "une âme pour la mondialisation", initiée dans le cadre du festival de Fès des musiques sacrées du monde, réunis des intellectuels, des diplomates, des politiques et des artistes des quatre coins du monde.

Il porte, cette année, sur des thématiques relatives à l'Afrique, dont "pluralisme linguistique en Afrique" les grands enjeux contemporains", les "chemins spirituels et chemins commerciaux", et " l' Afrique et le sacré", outre et "Hassan Al Wazzan" (Léon l'Africain) ".

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus