Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



MAP - publié le Lundi 9 Novembre à 11:51

L'épopée de la Marche verte: une étape historique ayant permis au Maroc de parachever son intégrité territoriale de manière pacifique (Total News)






Buenos Aires - L'épopée de la Marche Verte, issue du génie du feu SM Hassan II, constitue une importante étape historique ayant permis au Maroc de recouvrer ses provinces du Sud et de parachever son intégrité territoriale de manière pacifique, souligne l'agence de presse argentine indépendante Total news dans un dossier spécial à l'occasion du 40ème anniversaire de cette marche, qui a poussé le colonisateur espagnol à déguerpir et permis le retour des provinces du Sud à la mère patrie.
Lorsque feu SM Hassan II a fait part de la décision du Royaume de récupérer ses provinces du Sud, il a ordonné à 350.000 volontaires de s'armer uniquement du Saint coran et du drapeau national, écrit Total News, y voyant la meilleure preuve du caractère pacifique d'une marche d'une telle ampleur.

L'agence de presse argentine, qui s'est arrêtée sur la symbolique de cette marche verte dont la couleur est éponyme de l'Islam et à la paix, a mis en ligne une interview avec l'ambassadeur du Maroc en Argentine, Fouad Yazourh.

Interrogé par Daniel Romero, journaliste et directeur de l'agence, M. Yazourh a relevé que la célébration de la Marche Verte constitue un motif de fierté pour tous les Marocains, car, explique-t-il, cet événement est un élément crucial de la lutte menée par les Marocains pour s'affranchir du joug du colonialisme, parachever l'unité territoriale et s'engager dans le processus du développement des provinces du Sud.

Il suffit de faire la comparaison entre la situation de cette région il y a quarante ans et celle qui y prévaut actuellement pour se rendre compte des efforts colossaux consentis par le Maroc, a indiqué le diplomate marocain, avant de souligner que l'anniversaire de la Marche Verte est l'occasion de faire le bilan des réalisations et des perspectives d'avenir à la faveur de projets prometteurs visant à améliorer les conditions de vie des populations des provinces du Sud et garantir prospérité et stabilité dans la région.

Après avoir évoqué les différentes étapes ayant jalonné le processus du parachèvement de l'unité territoriale du Royaume, M. Yazourh a rappelé que dans le contexte de la guerre froide, un conflit régional avait été créé de toutes pièces par un pays voisin qui avait tenté d'imposer sa loi et sa volonté en privant le Maroc d'une partie de ses territoires mais sans succès, car le Royaume est attaché à son unité territoriale et il est prêt à consentir tous les sacrifices en vue de préserver son unité territoriale.

Et d'ajouter que pour mettre fin à ce conflit artificiel, le Maroc a mis sur la table en 2007 une initiative d'autonomie pour les provinces du Sud dans le cadre de la souveraineté marocaine et exprimé sa disposition à négocier sur la base de cette initiative qui garantit aux sahraouis le droit de gérer leurs affaires internes de manière démocratique et transparente, contrairement aux autres parties qui défendent des solutions anachroniques dépassées, irréalistes et non viables.

Les autres parties sont appelées à se rendre compte que la solution à ce problème réside dans l'initiative d'autonomie, proposée par le Maroc en vue de résoudre ce conflit qui n'a que trop duré, a poursuivi l'ambassadeur, en affirmant, dans ce sens, que la région fait face à de sérieux défis et menaces sécuritaires.

De l'avis du diplomate marocain, l'absence d'une solution au conflit artificiel autour du Sahara marocain entrave l'intégration économique de la région, devenue une nécessité pressante.

S'agissant de la participation des populations des provinces du Sud aux grands chantiers lancés par le Royaume dans un contexte régional difficile, M. Yazourh a rappelé que ces provinces ont enregistré le taux de participation le plus élevé au niveau national lors des élections communales et régionales, organisées le 4 septembre dernier. 

Il a, par ailleurs, souligné que les Provinces du Sud se trouvent au cœur d'efforts de développement et qu'elles ont toujours bénéficié du soutien des autres régions, en notant qu'avant le recouvrement de cette partie du Royaume en 1975, elles n'offraient aucune condition de développement. Au cours des 40 dernières années, a-t-il fait remarquer, ces provinces ont bénéficié d'investissements colossaux ayant permis de créer une dynamique économique sans précédent.

Evoquant la visite qu'effectue SM le Roi Mohammed VI aux provinces du sud, M. Yazourh a souligné qu'elle constitue une nouvelle occasion pour poursuivre le lancement d'une série de grands projets en vue de renforcer l'infrastructure et le développement social, sportif, culturel et éducatif de la région et promouvoir les capacités de la région afin de lui permettre de participer à la dynamique que connaissent les autres régions du Royaume.

               Partager Partager