Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Dalal CHRAIBI - publié le Vendredi 24 Juin à 11:24

L’art de vivre avec soi






Que l’on soit en couple, qu’on ait des enfants ou qu’on soit entouré par des amis, on est seul dans les moments les plus difficiles de notre existence. On est irrémédiablement seul face à nos maladies, à nos culpabilités, à nos échecs et aux tourments qui nous rongent. Bref, on est seul face à sa propre vie comme on l’est face à sa mort.
Cette solitude existentielle n’est pas liée forcement à l’isolement relationnel qui est un acte choisi, dû généralement à un manque de confiance en autrui.

En fait, on est sans cesse déçu par l’espérance illusoire d’être compris et par l’attente des attentions vaines d’autrui. On est aussi constamment habité par la rancœur et par de multiples reproches contre celui qui nous a trahi ou qui nous a quitté. Cela fait naître en nous des maux de tout genre que rien ne semblerait pouvoir apaiser d’où la tendance á l’isolement.

Or, Le sentiment de solitude est un ressenti
éminemment humain. Et il reste subjectif ; on peut se sentir seul même en ayant de nombreuses connaissances non significatives, comme on peut être comblé en se contentant d’une seule relation enrichissante et satisfaisante.

Mais, la pire des solitudes ce n’est pas d’être seul face à sa vie ou de s’isoler mais de s’ennuyer en sa propre compagnie. En effet, on a tendance à chercher constamment d’être arraché à soi-même en remplissant sa vie de toute sorte de distractions afin de masquer l’incapacité à se supporter soi-même et de fuir le sentiment d’insécurité en étant privé de la compagnie d’autrui.

Pour sentir la joie de vivre même en étant seul, il faut d’abord apprendre à vivre avec soi en toute autonomie et abandonner tout espoir de fusion avec autrui. On doit apprécier ses moments de vacuité, en profiter pour vivre ses passions.

Vivre avec soi est un art. Et il dépend de notre perception à la solitude. C’est pour cette raison qu’il faut considérer cette dernière comme une opportunité pour se découvrir, comme une source de créativité et d’apprentissage et ne pas la vivre comme un ressenti négatif et indésirable. On doit également abandonner l’espoir d’être complètement compris ou encore deviné, renoncer à la reconnaissance et au besoin illusoire de ressentir la vie comme les autres et inversement.

Comme a dit Schopenhauer « La solitude offre à l’homme intellectuellement haut placé un double avantage : le premier d’être soi même et le second de ne pas être avec les autres »

Il importe aussi de penser à d’autres options alternatives au plaisir d’être seul comme, par exemple, s’engager dans différentes actions humanitaires et contribuer pour un monde plus harmonieux en luttant, entre autre, contre l’injustice, l’ignorance ou encore la misère…. afin de se sentir partie prenante à la vie sociale. Autrement dit nous pouvons être solidaire tout en étant solitaire.

Finalement la solitude peut être perçue comme un état heureux lorsqu’elle est choisie. Mais elle peut aussi devenir pathologique si elle n’est pas assumée.


Tagué : Dalal CHRAIBI

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles