Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



Kamal Znidar - publié le Samedi 27 Juillet à 15:25

L'armée égyptienne s'inspire de Hosni Moubarak




En Egypte, tous les moyens sont bons pour que l'armée atteint ses finalités. Cette institution a un intérêt personnel à mettre fin aux manifestations et rétablir l'ordre le plus vite possible. Elle se trouve au cœur de l'économie nationale avec des recettes annuelles qui se chiffrent à 100 milliards de dollars, soit un cinquième du PIB national.



L'armée égyptienne s'inspire de Hosni Moubarak
Des produits alimentaires à l'essence en passant par les zones de divertissement et les hôtels de luxe, l'armée égyptienne fabrique toutes sortes de produits de consommation courante, et elle est très présente dans l'industrie, le tourisme et l'immobilier. Elle contrôle directement de 30 à 40 groupes industriels et elle est parfois en situation de monopole.

Ces affaires apportent à l'armée égyptienne des sommes considérables et font des militaires, les hommes les plus forts du système égyptien. En soixante ans (de 1953 à 2013), l'Egypte n'a connu que 5 chefs d'Etat. 4 de ces chefs sont tous des cadres de l'institution militaire.

Le seul président qui a échappé à la règle était Mohamed Morsi, membre des Frères Musulmans, élu par une majorité au cours d'un scrutin que personne ne peut contester. Son règne n'a pas duré plus d'un an. Le 3 juillet 2013, il a été écarté du pouvoir par l'armée égyptienne.

Pour maquiller son coup d'état et lui attribuer un cadre légitime, l'institution militaire a estimé à plusieurs millions le nombre de manifestants qui ont défilé le 30 juin à travers le pays pour réclamer le départ de l'ex-raïs égyptien. Selon la même source, 29 millions manifestants pro-armée sont sortis dans la rue le 26 juillet pour témoigner leur soutien à l'armée qui a joué un rôle crucial dans la destitution du président islamiste Mohamed Morsi.

Bizarrement, l'AFP estime à des dizaines de milliers les égyptiens qui ont manifesté vendredi à travers le pays à l'appel des partisans et adversaires du président islamiste destitué Mohamed Morsi. Reuters, de son coté, parle de milliers d'égyptiens qui ont répondu à l'appel du général Abdel Fattah al-Sissi… Les deux avancent des estimations qui sont très loin des millions avancés par l'armée égyptienne !

Les chiffres astronomiques que l'institution militaire avance pour légitimer sa destitution de Mohamed Morsi nous rappellent l'ère de Hosni Moubarak. Sous le règne de ce militaire, le système dominé par l'armée égyptienne falsifiait les résultats des votes pour maintenir Hosni Moubarak et le Parti national démocratique à la tête de la société égyptienne.

Hosni Moubarak a été chassé du pouvoir par le peuple égyptien, mais ses manœuvres sont toujours utilisés par l'armée égyptienne. Cette institution joue toujours sur la falsification des chiffres pour atteindre ses finalités : après avoir falsifié les chiffres pour légitimer la destitution du président islamiste Mohamed Morsi, aujourd'hui elle est en train de répéter le même scénario pour mettre un terme aux manifestations de ses partisans.


Tagué : Kamal Znidar

               Partager Partager