Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


Abdelali Najah - publié le Mardi 23 Décembre à 19:36

L’archéologie sous-marine au Maroc



Dans le cadre de ses activités culturelles de l’année 2014, le département d’histoire de la faculté des lettres et des sciences humaines d’El Jadida a organisé le mardi 16 décembre une conférence sous le thème « l’archéologie sous-marine au Maroc ».



Cette conférence, la première en son genre dans une université marocaine, a été animée par Azzeddine KARRA, chargé des études archéologiques sous-marine au ministère de la culture et directeur régional de la culture à Marrakech.

Le conférencier a abordé l’état des lieux des recherches en archéologie sous-marine au Maroc, les récentes fouilles, les perspectifs avenirs et les principaux obstacles qui bloquent l’avancement de ces recherches. Il a aussi passé en revue le chemin qu’avait parcouru le ministère de la culture dans ce domaine, en partant des premières fouilles opérés au Maroc pendant les années 90 du siècle dernier, et passant par la ratification par le Maroc de la convention de l’UNESCO de 2001 sur la préservation du patrimoine culturel immergé sous l’eau. Et ce n’est qu’à partir de 2013, toujours d’après le conférencier, que le ministère a mené plusieurs interventions sur les côtes de Safi et Dakhla, et que son équipe est devenue très active dans les séminaires et congrès scientifiques sur l’archéologie sous-marine.

De par son importance et la nouveauté du sujet, la conférence et les débats ont duré trois heures, et a été suivie par plus de deux cent étudiants des deux sexes, de professeurs chercheurs et de membres de l’association de plongée d’El Jadida. Les interventions des étudiants ont montré un grand intérêt pour l’archéologie sous-marine qui reste un champs fertile et nouveau pour l’université marocaine, et attrayant pour les étudiants et les chercheurs les invitant à plonger dans ses profondeurs à la recherche de trésors enfouis et méconnus de l’histoire marocaine et des peuples et civilisations qui avaient caboté le long des côtes marocaines.

Le professeur Azzeddine KARRA a remercié les membres de l’association de plongée d’El Jadida qu’il a tenu à les avoir avec lui lors de cette conférence et a saisi l’occasion pour rappeler l’assistance que son initiation à la plongée subaquatique s’est faite au sein de cette association, et que c’est grâce aux associations de plongée, qui couvrent tout le littoral marocain, que sont faite la plupart des découvertes archéologiques sous-marine.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara