Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


Lemag - Agence - publié le Vendredi 13 Juin à 16:12

L'ambassadeur US à Rabat se rend aux cimetières des trois religions à Essaouira



Essaouira - L'ambassadeur des Etats-Unis d'Amérique à Rabat, Dwight L. Bush Sr, a rendu visite aux cimetières des trois religions à Essaouira, en présence d'André Azoulay.



Cette visite, qui avait pour objectif de s'enquérir des travaux de réhabilitation des cimetières musulman, juif et chrétien, financés dans le cadre du programme du Fonds des ambassadeurs pour la préservation culturelle, a été l'occasion de revenir sur l'histoire commune des différentes communautés et religions qui constituaient la société souirie et qui vivaient en harmonie dans cette ville unique.

A rappeler que l'ambassade des Etats-Unis d'Amérique à Rabat a octroyé, en 2012, une subvention à la Fondation du Haut Atlas (FHA) pour un projet d'entretien et de préservation des cimetières musulmans, chrétiens et juifs d'Essaouira, des lieux chargés d'un passé multiculturel, qui incarnent l'identité marocaine fondée sur l'unité dans la diversité.

Ce projet, étalé sur un an, était axé, notamment, sur la formation des gardiens des sites visés sur les méthodes non-corrosifs et autres bonnes pratiques visant à éliminer la détérioration des tombes, des plantations durables pour limiter la dégradation des cimetières et le déchiffrage des épitaphes sur les tombes et la préservation de ces connaissances sur le site web de la FHA.

L'objectif de ce projet est de faire des cimetières des lieux accueillant pour les familles et les visiteurs, forcer le respect des passants et inculquer à la nouvelle génération l'esprit de ce riche passé.

Cette entreprise, qui s'inscrit dans la pérennité à travers des partenariats durables pour la préservation historique, a connu l'implication des associations locales, les leaders communautaires, les étudiants et les enseignants de la région.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus