Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14



Kamal Znidar - publié le Vendredi 20 Décembre à 15:41

L'adoration, la finalité de notre existence




Allah n'a créé les Djinns et les Hommes que pour qu'ils L'adorent. Son adoration regroupe tout ce qu'Il aime et agrée comme propos et actes, apparents ou cachés. Elle consiste à se soumettre à Sa volonté et Lui faire preuve d'humilité, d'amour, et de servilité en respectant Ses ordres et en s'éloignant de Ses interdits par amour, espoir, et crainte.



L'adoration de Dieu est la finalité de notre existence. Elle est le centre de notre vie et le noyau de nos activités sur terre. Quoi qu'il arrive autour de nous, l'adoration ne doit pas s'arrêter. Quoi qu'il arrive autour de nous, nous devons continuer dans la construction de notre monde et à avancer dans notre rapprochement de Dieu par la multiplication des actes qu'Il a agréé et recommandé pour Ses adorateurs et par l'éloignement des actes qu'Il a satané et prohibé pour l'humanité. Nous devons évoquer la miséricorde d'Allah, Sa grâce, Sa générosité et Ses dons, et L'aimer des profondeurs de nos cœurs. L'adoration d'Allah n'est pas des mots que l'on répète. Elle est un attachement au Coran et Son chemin droit. L'adoration, c'est être musulman ; et être musulman, c'est être soumis à Dieu et rien d'autre que Dieu ; c'est respecter Son ordre et se conformer à Ses consignes, éviter Ses interdictions et observer Ses règles de bienséance dans les moments difficiles et agréables.

L'adoration a une âme et un corps. Son âme est l'intention qui pousse les serviteurs d'Allah à l'accomplir. Son corps est la nature des actes qu'ils soient paroles ou mouvements. La prière, par exemple, son corps est l'ensemble des expressions prononcées et des gestes effectués durant son accomplissement. Son âme est l'intention qui pousse les gens à l'accomplir. Si l'intention est bonne et ne vise que l'agrément de Dieu, la prière sera agréée et le prieur sera récompensé, sinon cette prière s'en trouve corrompue et le prieur sera sanctionné. Le véritable but des actes doit être la satisfaction d'Allah. C'est grâce à la bonne intention que tous les bons actes deviennent « adoration ». Le Jour du Jugement, Allah ne nous demandera pas seulement des comptes au sujet de nos actes, Il nous demandera aussi sur l'intention qui nous a poussé à accomplir nos actes.

L'adoration ne se limite pas à nos seules pratiques rituelles. Elle ne se limite pas à la lecture du Coran, l'accomplissement de la prière, jeûner le mois du Ramadan, s'acquitter de la zakat, et faire le pèlerinage. Tous les moments et les actes de notre vie font partie de l'adoration. Toute action visant à diriger les gens sur la bonne voie est un acte d'adoration. Faire des Rappels pour guider les serviteurs d'Allah vers le sentier de leur Créateur est une adoration. Manger pour avoir la force d'adorer Allah est une adoration. Toute sorte d'assistance aux faibles, aux nécessiteux, et à la nation est un acte d'adoration. Avoir des rapports sexuels (dans le cadre mariage) pour assouvir la soif sexuelle d'un serviteur d'Allah est une adoration. Soutenir moralement un être dans ses moments bas est une adoration. Offrir un don à une association qui lutte contre l'analphabétisme est une adoration. Accumuler les diplômes et les expériences pour défendre la cause d'Allah est une adoration. Tout acte utile que Dieu n'a pas interdit et qui a pour objectif, le rapprochement d'Allah, est une adoration.

L'adoration est notre relation avec Dieu et notre sort dans ce bas-monde et dans l'autre monde. Allah a fait de l'accomplissement du devoir, la cause du bien dans cette vie et dans l'au-delà, et de la transgression, l'origine du mal dans cette vie passagère et dans la vie éternelle. Si le serviteur d'Allah se détourne de Son adoration ou adore avec Dieu autrui, il aura l'ignominie dans cette vie et l'Enfer comme sort dans la vie éternelle. Les serviteurs d'Allah doivent s'éloigner des interdits et préférer la saveur de la récompense dans l'au-delà, au péché dans l'ici-bas. Ils doivent faire de la multiplication des bonnes œuvres afin d'obtenir l'agrément d'Allah, une priorité dans leur vie. Ils doivent réserver à Dieu l'amour absolu qui pousse à l'obéissance absolue, et la crainte qui pousse à l'éloignement des interdits pour avoir les pas au Paradis.


Tagué : Kamal Znidar

               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Octobre 2016 - 19:04 L'école, écosystème

Jeudi 6 Octobre 2016 - 12:02 Des législatives 2.0