Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Des considérations antisémites sont-elles à l’origine du refus de... | via @lemagMaroc https://t.co/9lydo7jd29 https://t.co/wz3reoxFgh



france-jeunes.net - publié le Jeudi 22 Décembre à 14:41

L'acharnement procolonialiste




L'acharnement ségrégationniste exercé par l'ex-puissance coloniale espagnole et les dirigeants permanents algériens avec le soutien logistique de l'ex-gouvernement libyen contre le Maroc a suffisamment perduré et doit être dénoncé.



L'acharnement procolonialiste
Après s'être débarrassée des griffes impérialistes françaises, l'Algérie a jeté son dévolu sur son voisin le Maroc qui commençait dans les années de 1956 à 1976 à acquérir la notoriété des pays libérés sur la scène africaine. En réclamant ses territoires sahariens ravis par l'alliance franco-espagnole (Opération Ecouvillon en Février 1958) et occupés par l'ex-puissance coloniale espagnole depuis 1884, le Maroc a gagné l'estime des pays africains anti-impérialistes.

Une fois l'Algérie indépendante en 1962, les réclamations par le Maroc de certaines zones auparavant désignées comme "Territoires sahariens" donnent lieu à des incidents de frontières répétés entre ces deux pays (la guerre des sables). Marquée par plus d'un siècle d'occupation française, la fondation politique algérienne a toujours visé l'affaiblissement ou la destruction de son voisin arabo-musulman en utilisant tous les moyens (comme exercer son droit de véto contre tout projet pro-marocain). Au lieu de s'occuper de la misère éternelle de son peuple spolié et appauvri volontairement (malgré la richesse du sous-sol algérien), formés par la doctrine impérialiste et colonialiste française, ses dirigeantsne focalisent leurs efforts sur la recherche de solutions mettant en péril la stabilité politique du Maroc et son intégrité territoriale afin de garder les territoires marocains frontaliers sous contrôle. Ils se sont auto-enrichis et ont financé massivement sans consulter le peuple algérien endormi le Front Polisario, un dispositif pro-espagnol aspirant à démanteler l'existence d'un pays meurtri par plusieurs décennies de colonialisme.

Les diigeants algériens convoitent le potentiel énergétique du Sahara marocain et également la notoriété qu'occupe le Maroc sur la scène africaine car s'estimant menacés par ses progrès économiques, sa sérénité politique et la place importante qu'il occupe dans la Ligue Arabe. Pour mieux l'affaiblir, l'Algérie s'est alliée avec l'Espagne une ex-puissance coloniale (un autre pays du tiers monde et l'assistée de l'Union Européenne) qui a participé à la séparation des territoires africains sans se soucier des frontières ethnologiques des peuples. Il faut rappeler que l'Espagne a pris possession du Rio de Oro (partie sud du Sahara marocain), puis du Saguiet el Hamra en 1884 puis en 1912 et occupe toujours deux enclaves au Nord du Maroc qui sont Ceuta et Melilla.

Le Maroc a été spolié par trois pays (la France, l'Espagne et le Portugal). Pourquoi le Maroc serait-il obligé de céder son territoire saharien dont il a toujours été le propriétaire incontesté et légitime, à une minorité etatiste assoiffée de pouvoir et asservie par deux pays du tiers monde aux intérêts communs non dévoilés et obscures ? Pourquoi l'Espagne refuse-t-elle de céder les régions des Pays basques et de la Catalogne ? Pour quelles raisons refuse-t-elle de se pencher sur son passé franckiste et d'enquêter sur les massacres de centaines de civils innocents ? Et pourquoi l'Algérie refuse toute négociation sur l'autonomie du peuple berbère auquel elle a infligé des souffrances dans le passé ? Sous prétexte des droits de l'Homme (non respectés dans ces pays), ces deux alliés font vivre au Maroc une autre époque au gout amère de colonialisme organisé et cachent à l'Opinion Internationale leurs vraies intentions qui stipulent la volonté d'organiser un vol prémédité de territoires, légitimé en réalité par des calomnies, des errements et des arguments erronés. Il est clair que l'Opinion Internationale ne parvient à blâmer que les pays pauvres militairement et économiquement, qui ont souffert du colonialisme expansionniste.

Tout ce que l'Algérie et l'Espagne ont réussi à obtenir aujourd'hui, c'est d'éveiller les convoitises occidentales sur les richesses énergétiques potentielles du Sahara marocain, d'entacher la sérénité politique marocaine et de pourrir la vie du peuple marocain. La solution à ce conflit existe et facile à appliquer. En effet l'Algérie détient la solution qui mettrait tout le monde d'accord : L'Algérie accepte de céder sans conditions un lot de son immense Sahara qui fait cinq fois la superficie du Maroc, au Front Polisario puisque le sort de ce dernier occupe son attention à ce point.


L'alliance espagnol-algérienne : un autre visage hostile du tiers-monde
L'Algérie a positionné le Maroc dans le couloir de la mort et a laissé à l'ONU, l'Organisation sous contrôle américain, dans un tribunal présidé par les Etats Unis l'initiative et le privilège de trancher. Il est reconnu que ce Gendarme du Monde ne s'intéresse à une affaire que pour soutenir ses propres intérêts. Nous en avons eu des preuves irréfutables avec des affaires de corruptions de dirigeants par la CIA (services secrets américains), ou d'assassinats d'opposants et de détournements d'armes de pots-de-vin et de commissions occultes en Amérique du Sud (ex : affaire Ortega à Panama), en Asie orientale et au Moyen Orient pour l'or noir. Il y a des causes plus nobles à défendre, autres que celles qui visent à massacrer l'intégrité territoriale d'une nation aux frontières communes et à financer et soutenir aveuglément une minorité de nomades extrémistes assoiffés de pouvoir (du type Front Polisario) qui n'ont jamais possédé de terres fixes, éparpillés entre l'Algérie, la Mauritanie, le Mali, le Niger et le Maroc, et qui ont été tolérés au Sahara marocain car aucun autre pays ne les acceptait sur son sol et ne leur attribuait une quelconque légitimité.

 Le Front Polisario est un parti politique absolutiste conçu par l'Espagne, qui a pour rôle ultime de servir les intérêts de l'alliance espano-algérienne, deux pays tiers-mondistes dépourvus de bases démocratiques. En instaurant une instabilité territoriale durable sans précédent dans l'ex-colonie franco-espagnole et en usant de calomnies basées sur des faits erronés à outrance, l'Espagne et l'Algérie ont réussi à ébranler et à entacher l'image du Maroc. Il ne faut pas oublier que le Maroc a coordonné avec la participation des tribus sahraouies, des soulèvements contre l'Espagne (les guerres d'Ifni et d'Edchera en 1957 et la Marche Verte en 1975) afin d'œuvrer pour l'expulsion sans conditions de cet occupant illégitime aux ambitions ouvertement coloniales.

Aujourd'hui la présence effective d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) (enlèvements et rapt perpétrés contre les occidentaux) et La dérive narcoterroriste du Polisario est un phénomène inquiétant pour l'avenir. Basés dans le sud algérien, équipés de 4x4 et d'armes, des "militants" du Polisario participent aux trafics clandestins entre l'Afrique noire et le Maghreb, à travers le Sahara. L'ex-Lybie a sponsorisé massivement le phénomène Polisario. A suivre...



               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Octobre 2016 - 19:04 L'école, écosystème