Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



Ahmed Hamdaoui - publié le Dimanche 1 Décembre à 22:23

L’Université Cadi Ayyad hier et aujourd'hui




L’Université Cadi Ayyad qui a vécu un passé glorieux, vit aujourd’hui une crise sans précédent caractérisée par une tension et une rupture de communication entre son Président et ses instances dirigeantes…



Ahmed Hamdaoui
Ahmed Hamdaoui
HIER

Grâce aux efforts GIGANTESQUES de son premier Président, de son corps d’enseignants chercheurs et de son staff administratif, l’Université Cadi Ayyad de Marrakech avait réussi dans les 20 années suivant sa création à devenir un fleuron de l’Enseignement Supérieur marocain et une plateforme internationale de la recherche scientifique de grande qualité.

En effet de 1980 au début des années 2000, les activités, les réalisations et les productions scientifiques de grande qualité de cette Université ont défrayé la chronique. Ce qui augmente la valeur de ces exploits c’est que tout ce-ci a été fait dans des conditions très difficiles et en absence des facilités dont jouissent les enseignants chercheurs des Universités européennes et américaines.

En plus de l’intense activité scientifique et culturelle, une atmosphère « bon enfant » régnait dans les Établissements de cette Université (Actions sociales, activités Socioculturelles, sorties de décontractions en fin d’années universitaires…).

Le premier Président de l’Université avait aussi cette qualité d’apporter toute aide nécessaire à toute personne en difficulté dans l’Université. C’est ainsi par exemple, qu’en plein milieu des « années de plomb » ce Président et le syndicat des enseignants chercheurs (SNESUP) ont réussi à sauver un enseignant chercheur des geôles destinées aux prisonniers d’opinion. Grâce à ce précieux soutien cet enseignant chercheur exerce en toute liberté ses fonctions d’enseignement et de recherche et assume même avec excellence la direction d’un Département de la Faculté des Sciences.

AUJOURD’HUI

Il est regrettable de constater que l’actuel Président de l’Université Abdeltif Miraoui a complètement inversé cette situation. Nous assistons aujourd’hui à un ralentissement des activités de l’Université, à une atmosphère malsaine et tendue, allant même jusqu’aux plaintes judiciaires déposées par le Président contre des administratifs et même contre un enseignant chercheur et responsable syndical (Secrétaire Général du Bureau Régional et membre du Bureau National du SNESUP).

HIER, le Président de l’Université avec le SNESUP ont réussi à faire sortir un Enseignant de prison, AUJOURD’HUI, le Président veut mettre en prison un Enseignant responsable syndical ! …

QUEL TRISTE RENVERSEMENT DE SITUATION ! …

Si l’Université Cadi Ayyad a réussi à réaliser des miracles et à dépasser les obstacles c’est surtout grâce à la qualité des rapports qui ont longtemps existé entre les responsables, le staff administratif et le corps des enseignants chercheurs.

Vu la gravité de la situation actuelle qui cause une démotivation de toutes les composantes vives de l’Université, Le Ministère de l’Enseignement Supérieur doit absolument trouver une solution de sortie de cette crise, crise qui peut causer l’implosion de l’Université Cadi Ayyad.

Professeur Ahmed Hamdaoui
Université Cadi Ayyad
Marrakech


Tagué : Ahmed Hamdaoui

               Partager Partager


Commentaires